Thamurth Ith Yaala

Forum, discussion, échanges, avis des Yaalaouis.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Marseille au rythme amazigh..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tikka
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6081
Age : 56
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Marseille au rythme amazigh..   Jeu 20 Aoû - 12:04

Marseille au rythme amazigh

Entre mémoire des traditions et métissages actuels, le Festival Tamazgha est dédié au patrimoine musical d’Afrique du Nord.

Le Théâtre de la Sucrière, à Marseille abrite les 17, 18 et 19 septembre prochain, des soirées Spécial musiques berbères et populaires d’Afrique du Nord. Entre mémoire des traditions et métissages actuels, le Festival Tamazgha est dédié au patrimoine musical d’Afrique du Nord. Animées par des artistes interprètes, le réalisateur Ramdane Iftini, ainsi que Shamy Chhemini, les deux premières soirées sont respectivement dédiées à la regrettée H’nifa ainsi qu’au célèbre groupe Les Abranis.
Au coeur de Saint-Louis et ses usines, le Théâtre de la Sucrière propose un espace de réppropriation des cafés d’antan, lieux d’expression et de diffusion artistique qui marquèrent l’histoire de ce territoire. La première soirée sera consacrée à la projection du documentaire de Ramdane Iftini, H’nifa, une vie brûlée, retraçant la vie tumultueuse de cette chanteuse surnommée la Piaf de la chanson kabyle, qui était une artiste-née et une véritable avant-gardiste au destin pourtant contrarié, malgré ses nombreuses qualités artistiques et sa voix unique qui la rendirent inoubliable. En 1957, elle s’envola pour Paris, où elle rencontra les talentueux ténors algériens de l’époque et se produisit dans des cafés. Elle chanta la femme, la mal-vie, l’exil, le sien et celui des autres, mais aussi les amours impossibles, la vie quoi...Le lendemain, soit le 18 septembre, place à un autre film, dédié au groupe Abranis cette fois, avec Shami Chemini, l’un des fondateurs du groupe. Ce dernier d’expression berbère dont l’âme amazighe semble se sentir à l’aide dans un flot électrique habilement canalisé, a été fondé en 1967. L’amour, les revendications sociales et culturelles sont les thèmes les plus souvent abordés dans leurs chansons. Shamy présentera, à cette occasion, en avant-parution, son livre La légende de Abranis. Le 19 septembre, Noureddine Chenoud ouvrira ses portes à des ateliers d’expression musicale pour tous les enfants. Ils ont pour but de sensibiliser les participants aux instruments nord-africains et à l’expression musicale. Chenoud, spécialisé dans les musiques du monde et traditionnelles nord-africaines, participe à la transmission d’un patrimoine, tout en proposant une autre approche portée par un nouveau regard sur la musique et l’art de manière générale. Après la théorie avec ces master class, si l’on peut dire, place à la pratique et à la découverte. Le public est convié à assister à des concerts animés par Izga où l’on retrouve, dans sa musique l’influence du pop rock sur fond de chant amazigh.
Ali Ferhati viendra se raconter en mots et en musique et ne manquera pas de séduire les mélomanes. Enfin, la reine de la musique kabyle, Malika Domrane, en subjuguera certainement, plus d’un avec ses chansons qui ne reculent devant aucun tabou. Chacun de ses rendez-vous est attendu avec fébrilité et le public qu’elle harangue avec fougue répond en permanence présent. Espérons que ce sera encore le cas pour cet événement.

O. HIND
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Marseille au rythme amazigh..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marseille au rythme amazigh..
» Cinéma Amazigh...Sidi belabbes
» Azeffoun ( Tizi Ouzou) : Coup d’envoi du festival du film amazigh ...
» Poésie Amazigh...Timizart
» Le MUCEM à Marseille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thamurth Ith Yaala :: Culture :: Culture, Art, Musique, ...-
Sauter vers: