Thamurth Ith Yaala

Forum, discussion, échanges, avis des Yaalaouis.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 CULTURE:Setif hote de Béjaia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tikka
V.I.P.
V.I.P.


Masculin
Nombre de messages : 6081
Age : 56
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: CULTURE:Setif hote de Béjaia   Mar 29 Juil - 11:25

Semaine culturelle de la wilaya de Sétif à Béjaïa
Deux villes, une histoire, une tradition commune

Sétif, Sitifisium, la Mauritanie sétifienne visite sa qalaâ. Elle aura été du 26 au 30 juillet l’hôtesse d’honneur d’une ville ou elle ne sera pas l’invitée du reste, mais la grande maîtresse des lieux.
Un simple regard dans le rétroviseur nous renseigne, on ne peut mieux, du destin commun de ses deux grandes villes qui les unit jusqu’à ce jour. Une histoire plusieurs fois millénaire, d’abord depuis la Berbérie, puis aux Romains, les Hammadites… mais également l’historie contemporaine, qui a pu bâtir, à travers cette diversité, une très haute culture qui tisse les fondements même de ces villes… jumelles.
Une richesse archéologique, des vestiges romains, des qalaâ… un immense parc encore vivant, témoignant de sa civilisation, du reste bien représenté par une exposition complète du musée national de Sétif.
Mme Chadia Khalfallah, la conservatrice, saura expliquer avec force détails et donner plus de beauté à ces sites de Aïn Lahnach, vieux d’un million et demi d’années, à M. le chef de cabinet et la délégation qui avait la charge de l’inauguration de cette semaine.
Une exposition traditionnelle qui, outre des costumes seigneuriaux remontant à l’époque hammadite, mais aussi de la construction navale avec prototype d’un navire.
Le vieux manuscrit était également au rendez-vous, à travers des ouvrages d’El Ouartilani, cheikh Bendifallah relevant de plus de dix siècles et gardés intacts.
Il y eut également des ustensiles en terre cuite anciens, du tissage de l’alfa et la laine, des instruments de mesure, du métier de labour qui font que la ville en soit devenue «les greniers de rame»… mais aussi qui démontrent le degré de ressemblance des deux villes unies pour l’éternité.
Une semaine ouverte dans la joie, le folklore, le baroud, mais également de l’émotion partagée de part et d’autre, par M. le chef de cabinet du wali, du directeur de la Culture, en présence de nombreuses associations locales dont Gehimba, toutes venues accueillir les hôtes des Hauts-Plateaux avec des bienvenues mémorables.
Une semaine qui aura été riche par ses échanges, ses visites sur de nombreux sites de la ville, Porte Sarazine, Yemma Gouraya… Mais aussi à travers les chants, danse, théâtre... Une semaine richement animée par les stars de cette ville de l’art qui accueille des festivals internationaux à l’image de celui de Djemila. Quelques journées insuffisantes du reste pour étaler toute une tradition, une culture et témoigner une reconnaissance à une ville qui la complète.
Sidi El-Khier, la qalaâ de Kedjane, Djemila, Beni Ouartilane, Guergour, Merlous, Aïn Bouchrit, Aïn Lahnech… ont été plus que des hôtes, mais les maîtres incontestés de la place. Ne dit-on pas quelque part que Béjaïa se prolonge à Sétif (elle l’est par la route). Mais au fond, qui aurait pris l’autre, on ne le saura jamais assez, la ressemblance est tellement frappante.
B. M.-O.La nouvelle République
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
CULTURE:Setif hote de Béjaia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CULTURE:Setif hote de Béjaia
» KAIROUAN, CAPITALE DE LA CULTURE ISLAMIQUE EN 2009»
» lotus...setif
» Centres de formations a travers la wilaya de Setif
» C'est la tempete d'ete a setif...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thamurth Ith Yaala :: Culture :: Culture, Art, Musique, ...-
Sauter vers: