Thamurth Ith Yaala

Forum, discussion, échanges, avis des Yaalaouis.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 NOUARA diva de la chanson kabyle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tikka
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6080
Age : 56
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: NOUARA diva de la chanson kabyle   Mar 5 Aoû - 10:16

La diva de la chanson kabyle honorée au Canada
Un 100% Nouara sur les ondes de la radio montréalaise

Nouara, de son vrai nom Zahia Hamizi, est née en 1945 à Bir Djebbah, dans La Casbah d’Alger. Elle est considérée comme une authentique fille du "bled", mais il faut savoir que comme beaucoup d’autres artistes, elle est originaire d’Azazga, de la famille Ath Amar Ouzeguene.

Nouara aurait pu être une chanteuse chaâbi ou hawzi du fait qu’elle est née à La Casbah, mais elle a préféré chanter dans sa langue maternelle. Son enfance a été douloureuse puisqu’à l’âge de 9 ans, suite à une rougeole, elle a contracté une maladie des yeux qui l’contrainte à une longue période d’hospitalisation. Elle en perdra presque l’usage de la vue. D’ailleurs, c’est à l’école des aveugles d’El Achour qu’elle poursuivra sa scolarité jusqu’à l’âge de 9 ans. Recouvrant en effet la vue elle est inscrite par ses parents chez les Sœurs blanches pour rattraper le retard ; ensuite à l’école El Khairia de La Casbah. Quant à sa vocation d’artiste, Nouara l’a découverte à l’âge de 3 ans, en s’intéressant à tout ce qui se faisait dans les fêtes de l’époque, comme les Icheouiquenès ou bien les pièces théâtrales radiophoniques qu’elle apprenait par cœur. Disons qu’elle rêvait de rejoindre la Radio depuis sa tendre enfance. Ainsi, le rêve s’est concrétisé au lendemain de l’Indépendance puisqu’elle a été pour la première fois invitée à une émission animée par Aït Si Selmi puis, une deuxième fois, elle a accompagné ses deux frères lors d’une émission enfantine animée par Zoheir Abdelatif et Mohamed Belhanafi. Il lui sera proposé alors de lire le courrier des auditeurs, proposition qu’elle accepte immédiatement et, depuis, Nouara est sollicitée par d’autres producteurs. Avec sa belle voix, elle a attiré d’autres réalisateurs, entre autres Ahmed Aïmen pour le théâtre, lequel lui suggère un rôle dans sa production, et ce parmi les chevronnés de la profession tels que Arezki Nebti, Mohamed Hilmi, Ahmed Halit et d’autres encore. Ensuite, c’est Kamel Hamadi qui lui propose de travailler dans son émission "Musique école, ici radio", suivie d’une autre intitulée "Ifarahene". De fil en aiguille, elle rejoint l’émission féminine intitulée "Nouva el khaleth" avec les doyennes de l’époque telle que Yamina et Ella Zina. La première est encore vivante : elle a plus de 90 ans. Quant à la seconde, elle est décédée. Avec tout cette expérience acquise en tant qu’animatrice et comédienne, elle est aussi chanteuse et sa carrière a commencé à se confirmer en 1965 avec le grand compositeur Chérif Khedam. Après un essai, il lui propose un texte s’intitulant Ayen our thezridh qu’elle interprète avec l’orchestre de la Chaîne 2 sous la direction d’ Amari Maâmar. De là, Nouara est sollicitée par d’autres poètes tels que Madjid Bali, Méziane Rachid et, bien entendu, le grand poète engagé Ben Mohamed. Quant à la composition musicale, elle a été signée par Medjahed Hamid ou bien Hassen Abassi, sauf pour les textes de Chérif Khedam. Nouara a un riche répertoire varié — et tous les thèmes sont abordés — du social à la politique en passant par la revendication identitaire et la promotion des droits des femmes. Durant son parcours, Nouara a réalisé des duos avec des artistes de talent, tels que Chérif Khedam, Matoub Lounès ou Farid Feragui. Elle figure aussi dans un 33 tours, parmi les grands artistes, enregistrés dans le cadre de l’Année internationale de la femme, et édité en France aux éditions "Artistes Arabes Associés", chez Hachelaf. Nouara demeure, aujourd’hui encore, une artiste militante et une référence pour la génération d’avenir. Après un long silence, Nouara nous reviendra bientôt avec un nouvel album de 7 chansons. Une équipe du tonnerre est en plein travail pour la réussite de ce nouveau CD qui sera certainement un chef-d’œuvre avec le maestro Medjahed Hamid pour la musique et Abdelmadjid Bali pour les paroles. Pour la joie de tous ceux qui aiment Nouara, son retour sera un évènement exceptionnel. L'émission du mercredi est un spécial 100% Nouara. Pendant une heure sur la radio et écoutera la mélodieuse voix de Nouara. Les chansons préparées sont : Amek Tebgham ul, Lewjab ik, Nemfara, Sigh lmesbah, Tecnam ghe zzin iw, Timseâraqt, Tit ik yezran.

L. Melbouci
revenir à la rubrique "Culture"la depeche de kabylie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
NOUARA diva de la chanson kabyle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NOUARA diva de la chanson kabyle
» Festival de la musique et chanson kabyle à Bejaia
» Chanson kabyle....
» Une chanson kabyle.
» Akham leqbayel"thamourth:le bled"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thamurth Ith Yaala :: Culture :: Culture, Art, Musique, ...-
Sauter vers: