Thamurth Ith Yaala

Forum, discussion, échanges, avis des Yaalaouis.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mi Choumegh tchigh...thesslitt th'khelsett!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tikka
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6080
Age : 56
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Mi Choumegh tchigh...thesslitt th'khelsett!   Jeu 2 Déc - 12:03

Passant devant une rôtisserie bien garnie de poulets dorés et appétissants à souhait, un petit garçon, sans le sou, marque une halte. Salivant tel un lama, il hume l’odeur alléchante de la viande en regrettant d’être si pauvre et désargenté. Le petit garçon plonge sa main dans la poche de son pantalon en haillons et en ressortit un quignon de pain rassis. Il se mit à grignoter sa miche en reniflant de toutes ses forces, les délicieux effluves de volaille rôtie. La mort dans l’âme, l’eau à la bouche et l’estomac dans les talons, il se résigne à poursuivre son chemin. Mais le rôtisseur est d’humeur badine, aujourd’hui : “Hé, jeune homme, ne crois pas t’en aller comme ça. Tu as reniflé, tu dois payer ! C’est comme ça que ça se passe ici !” Le petit garçon se mit aussitôt à pleurnicher. Mais vous êtes fous dans cette ville. Je n’ai fait que sentir les odeurs, pourquoi devrais- je payer ?
Mais le hasard faisant bien les choses parfois, dit-on, ne voilà-t-il pas que le roi de la ruse, le célèbre Djeha, vient à passer justement par là. Et il a tout vu et tout entendu de la scène qui se déroulait sous ses yeux pleins de malice. “Laisse ce petit tranquille !” prévient-il. Le rôtisseur, d’un air espiègle, fit un clin d’œil complice à Djeha, voulant l’associer à son jeu. Il tente même une explication : “Ce gosse a reniflé ma viande et par conséquent, il devra payer l’adition !” Fidèle à sa réputation d’homme rusé, Djeha réplique : “Bon, ne t’énerves pas, je vais payer pour lui !” Extirpant une pièce de monnaie de sa poche, il la fit tinter sur la table avant de la ramasser et de la remettre à sa place, bien au chaud. Le marchand réagit aussitôt, arguant qu’il n’avait toujours pas vu la couleur de l’argent.
Et c’est alors que, du tac au tac, Djeha lui assène : “Ce garçon a reniflé la viande, c’est comme s’il l’avait mangée, n’est-ce pas ? Toi, tu as entendu l’argent, c’est comme si tu l’avais encaissé ! ki chemit, k’lit. Ki semaat, kh’lest !” À malin, malin et demi.

N.Arezki

_________________
Montage bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adhrar
Confirmé
Confirmé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 465
Age : 51
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Mi Choumegh tchigh...thesslitt th'khelsett!   Jeu 2 Déc - 19:22

L’histoire d’une vie

Le dieux lorsque il a créer tout les espèces animal avec l’être humain, il leur a limiter l'âge a 40 ans chacun ,mais l’homme n’est pas satisfait de cet âge, il demande alors a notre dieu de lui rajouter qlq années, mais comme dieux est juste ,il lui repend qu’il pourrais acheter des année s’il veux ,condition qu’Il trouve un vendeur .
Il commence à chercher qui pourra lui vendre qlq années de son âge.
Il va chez l’âne il lui propose son idée, après une penser il se dit l’âne, si je vivrai plus de trente ans je ne pourrai pas travail moi qui est créer juste pour soulever des poids et pour les travaux forcé et a un âge avancé je ne pourrai pas le faire, et je serai jeter dehors et je ne pourrai pas gagner mes repas , il accepte de lui vendre 10 ans.
Après c’est chez le singe qu’il voulait acheter qlq années, le singe se dit après trente ans je ne pourrais pas sauter entre les branches des arbres, et sa pourrais que je meure de faim si je ne pourrai pas avoir ma nourriture et il accepte lui aussi de vendre a l’homme 10 ans de sa vie.
Et comme l’homme est gourment il voulait encore augmenter sa durée de vie il va chez le chien il lui demande de lui vendre qlq années, le chien se dit et pourquoi pas accepter puisque après trente ans je ne pourrais même pas casser un os avec mes dents, il accepte lui aussi de lui vendre dix ans.
Et c’est comme ça qu’elle deviser la vie de l’être humain, il vie sa vie comme homme, après il vie les 10 ans qu’il a acheter de l’âne il passe son temps a travailler et bosser et lorsque il termine les 10 années c’est au tour de 10 années de singe il passer tout son temps a chercher quoi faire dans sa poche il ne rate rien.
E t après c’est les dix années de chien qui viennent, l’homme devenue vieux il passer tout sont temps à crier a la maison qui a laisser la lampe allumé ?, qui a laisser la porte ouverte ? Pourquoi tu na pas acheter le pain ?pourquoi tu na pas laver ma veste ?ou est passé boualam ? Pourquoi il n’est pas la ? Apporte moi cela ?débarrasse moi de cela ?qu’es que c’est ce repas ?et comme ça qu’il a terminé sa vie il aboie tout le temps dans son coin.
Cette histoire m’a été raconté ce moment juste et j’ais penser à la partager avec vous mes amis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mi Choumegh tchigh...thesslitt th'khelsett!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thamurth Ith Yaala :: Culture :: contes berbères (Timuchuha)-
Sauter vers: