Thamurth Ith Yaala

Forum, discussion, échanges, avis des Yaalaouis.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'huile d'olive et les maladies cardio-vasculaires...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tikka
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6081
Age : 56
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: L'huile d'olive et les maladies cardio-vasculaires...   Mer 30 Nov - 16:31

L'huile d'olive et les maladies cardio-vasculaires

Les maladies cardio-vasculaires par athérosclérose représentent la première cause de mortalité dans les pays industrialisés. De nombreuses études ont permis de mettre en évidence le lien étroit entre l'athérosclérose et les habitudes alimentaires, le style de vie et certains aspects du développement économique. L'évolution de l'athérosclérose dépend de nombreux facteurs, mais les plus importants sont l'augmentation du taux de cholestérol dans le sang, l'hypertension artérielle, le diabète et le tabagisme.

"... C’est dans les pays où la population consomme pratiquement comme seule matière grasse alimentaire l’huile d’olive que la mortalité coronarienne est la plus basse du monde"

Professeur Francisco Grande Covián


QU'EST-CE QUE L'ATHÉROSCLEROSE?

L’athérosclérose consiste en la formation de plaques riches en cholestérol (plaques d’athérome) sur la paroi interne des artères, qui empêchent la circulation du sang dans les tissus et gênent le fonctionnement correct des organes vitaux, en particulier le cœur et le cerveau.


QUELLES SONT SES CONSÉQUENCES?

Lorsque les artères du cœur (coronaires) sont affectées, le sujet peut souffrir d’une angine de poitrine ou d’un infarctus du myocarde. Les risques de mort subite augmentent. Lorsque le processus touche les artères du cerveau (carotides surtout), le sujet peut être atteint de thrombose cérébrale, dont les conséquences sont l’apparition d’accidents vasculaires cérébraux (hémiplégie, diminution de la capacité cognitive et un risque de démence). L’aorte peut également être atteinte, ainsi que les artères des jambes, ce qui provoque des douleurs d’artérite, avec un risque de gangrène.

La fissure d’une plaque d’athérome, due par exemple à l’augmentation de la tension artérielle, peut aboutir à la rupture de la plaque, avec risque d’agrégation des plaquettes sanguines et de formation d’une thrombose (caillot de sang) dans l’artère. Parfois ce caillot se désagrège, ce qui provoque des embolies (en particulier embolies cérébrales).


L'HUILE D'OLIVE ET L'ATHÉROSCLÉROSE

Différentes recherches ont permis de démontrer l’effet antithrombotique et antiagrégant plaquettaire de l’huile d’olive. Il a été vérifié que les régimes riches en huile d’olive permettaient en effet d’atténuer l’effet prothrombotique des aliments gras en évitant une coagulation sanguine excessive, ce qui explique la faible incidence d’infarctus du myocarde dans les pays où l’huile d’olive est la principale source de matière grasse.


QU'EST-CE QUE LE CHOLESTÉROL?

Le cholestérol est une substance apparentée aux graisses, et présente dans les aliments d’origine animale.

Une alimentation riche en graisses animales produit une augmentation des niveaux de cholestérol plasmatique, l’un des principaux facteurs de risque de la maladie cardio-vasculaire.

Les graisses (triglycérides) et le cholestérol sont transportés dans le sang par les lipoprotéines. On a observé une forte corrélation positive entre le taux de cholestérol des lipoprotéines de basse densité (LDL) et de très basse densité (VLDL) et le risque athérogène. L’excès de LDL et de VLDL provoque la lésion d’athérosclérose, elle-même à l’origine d’accidents tels que l’infarctus du myocarde. C’est la raison pour laquelle cette fraction de cholestérol est également appelée « mauvais cholestérol ». À l’inverse, le cholestérol des lipoprotéines de haute densité (HDL) protège contre l’apparition de maladies cardio-vasculaires. C’est pourquoi on l’appelle également « bon cholestérol ». Les HDL éliminent le cholestérol libre des cellules, l’estérifient et le transportent dans le foie où il est éliminé avec la bile.


L'HUILE D'OLIVE ET LE CHOLESTÉROL

L’huile d’olive diminue les niveaux de cholestérol total, de cholestérol des LDL, et de triglycérides dans le sang -, mais ne modifie pas pour autant – elle peut même dans certains cas l’augmenter - le niveau du cholestérol des HDL, qui exerce un rôle protecteur et anti-athérogène.

L’effet positif de la consommation d’huile d’olive dans le développement des maladies cardio-vasculaires, aussi bien en prévention primaire (en diminuant le risque de survenue d’un premier épisode de la maladie), qu’en prévention secondaire (une fois que le premier épisode a eu lieu en vue d’éviter une récidive), a été vérifié.

L’objet de certaines recherches actuelles est de démontrer non seulement l’efficacité du régime alimentaire méditerranéen dans la prévention d’épisodes coronariens, mais également, et pour la première fois, l’influence positive de l’huile d’olive sur la dépression associée à ces épisodes et sur les états dépressifs en général. Ces résultats ont une grande importance compte tenu de la forte incidence de cette maladie et du risque élevé qu’elle suppose dans le cas des maladies récurrentes.

in Conseil oléicole international

_________________
Montage bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'huile d'olive et les maladies cardio-vasculaires...   Mer 30 Nov - 19:38


Bonsoir tout le monde.
De l'or liquide pour la santé!!
Mais pas n'importe quelle huile d'olive Tikka : l'huile d'olive de thamrouth qui, grâce à son climat et à son terroir,elle contient davantage de polyphénols antioxydants que les huiles d'autres provenances............. Mad
Revenir en haut Aller en bas
tikka
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6081
Age : 56
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: L'huile d'olive et les maladies cardio-vasculaires...   Jeu 1 Déc - 12:19

L’huile d’olive et ses propriétés antioxydantes



STRESS OXYDATIF ET ANTIOXYDANTS

L’oxydation est un mécanisme qui se produit non seulement au cours de l’élaboration des huiles mais également à l’intérieur de l’organisme humain. Des réactions qui provoquent la formation de radicaux libres (agents peroxydants) ont lieu en permanence dans l’organisme humain. En général, ces radicaux libres n’entraînent pas de dégâts importants, grâce à l’action protectrice des substances antioxydantes qui permettent dans une certaine mesure de maintenir un équilibre. Toutefois, la rupture de cet équilibre provoque un phénomène de "stress oxydatif" qui finit par altérer la fonction normale de la cellule ou entraîner la mort cellulaire.

L’oxydation est un phénomène complexe et fondamental dans le processus de vieillissement cellulaire. La peroxydation lipidique tend à être proportionnelle à la quantité des doubles liaisons qui existent dans un composé. L’acide oléique ne comportant qu’une seule double liaison, elle est peu susceptible à l’oxydation.

Les membranes cellulaires sont caractérisées par une teneur élevée en graisses et en cholestérol. Leur composition dépend de l’alimentation. Lorsque le régime alimentaire est riche en huile d’olive, elles se détériorent moins facilement et vieillissent moins vite.

L’huile d’olive est composée d’environ 1,5% d’une fraction insaponifiable constituée d’antioxydants et d’autres composés mineurs qui se trouvent en plus grande proportion dans l’huile d’olive vierge.


LES ANTIOXYDANTS DANS L'HUILE D'OLIVE

Les agents antioxydants sont la vitamine E (alpha-tocophérol), les caroténoïdes et les composés phénoliques (les phénols simples comme l’hydroxytyrosol et les phénols complexes comme l’oleuropéine) dont l’activité a été vérifiée in vitro et in vivo, ce qui a permis de découvrir de nouveaux effets positifs des antioxydants dans la prévention de certaines maladies et du vieillissement.

Le contenu phénolique des huiles d’olive varie en fonction du climat, du type de récolte, du degré de maturité des olives, des techniques de production et des méthodes de conservation. Les phénols ont de nombreuses fonctions biologiques : l’hydroxytyrosol inhibe l’agrégation plaquettaire et a une action anti-inflammatoire, et l’oleuropéine favorise la formation d’oxyde nitrique, puissant agent vasodilatateur, protecteur des vaisseaux sanguins et antibactérien.

L’huile d’olive n’exerce pas seulement un effet positif protecteur face à l’oxydation des lipoprotéines de faible densité (LDL) qui, lorsqu’elles sont oxydées, sont athérogéniques, mais elle renforce également d’autres cellules de l’organisme face à l’action toxique des oxydants.

Sa teneur élevée en antioxydants semble contribuer de manière importante à l’effet que le régime alimentaire méditerranéen exerce sur l’espérance de vie.

Ces agents antioxydants sont présents dans les légumes verts et dans les fruits. L’huile d’olive étant la seule huile produite directement à partir d’un fruit, elle conserve un grand nombre de ces substances, antioxydants et vitamines, qui lui confèrent une valeur nutritionnelle ajoutée.

Cette richesse en antioxydants est due probablement au fait que l’olive, qui est un fruit exposé à l’air, est obligée de se défendre de l’oxygène et doit par conséquent synthétiser une plus grande quantité de substances antioxydantes, que l’on retrouve par la suite dans l’huile dont elle est extraite.

L’huile d’olive vierge, qui n’a subi ni raffinage ni traitement industriel, est particulièrement riche en ces substances ; elle a alors une forte action antioxydante et un effet protecteur contre la lésion des cellules par les radicaux libres (activité scavenger) et contre la formation de cancers....
in Conseil oléicole international

_________________
Montage bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tikka
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6081
Age : 56
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: L'huile d'olive et les maladies cardio-vasculaires...   Jeu 1 Déc - 12:27

L’HUILE D’OLIVE ET LE CANCER

Des études épidémiologiques ont montré que l’huile d’olive exerçait un effet protecteur face à certaines tumeurs malignes (sein, prostate, endomètre, tractus digestif, etc.).

On sait maintenant que l’huile d’olive permet de diminuer le risque de cancer du sein. Cet effet a été démontré dans le cadre de différentes recherches. L’adoption d’une alimentation saine, dont la source principale de matière grasse est l’huile d’olive, permettrait de réduire considérablement l’incidence de cette tumeur, car la mutation cellulaire qui est à l’origine du cancer est due en partie à des substances toxiques (toxines) consommées qui attaquent l’ADN. Le passage de ces toxines dans le foie produit des radicaux libres qui attaquent ensuite l’ADN. Pour combattre ces radicaux, l’organisme a donc besoin de vitamines et d’antioxydants, comme ceux que contient l’huile d’olive.

De même, la relation entre le suivi d’un régime alimentaire riche en huile d’olive et la diminution des risques de cancer de l’intestin a pu être vérifiée. L’effet protecteur de l’huile d’olive demeure, indépendamment de la quantité de fruits et de légumes présents dans le régime alimentaire.

L’effet protecteur de l’huile d’olive contre le cancer du côlon a été démontré récemment. La répercussion métabolique des graisses a fait l’objet de nombreuses recherches au cours des dernières années, en particulier le rôle de l’huile d’olive dans les maladies hépatiques chroniques et dans la maladie intestinale de Crohn. Ces recherches ont permis de mettre en évidence les effets positifs de l’huile d’olive sur les lésions précancéreuses. Après avoir analysé l’effet de trois types de régimes alimentaires, différentes conclusions ont été dégagées : le régime riche en huile d’olive a permis de réduire de manière significative le nombre de lésions initiales de la carcinogenèse ; les tumeurs, moins nombreuses, étaient également moins agressives et le pronostic était meilleur.

Cet effet positif pourrait être lié à l’action de l’acide oléique, acide gras monoinsaturé majoritaire dans l’huile d’olive. On a en effet vérifié que l’acide oléique permettait de diminuer la production des prostaglandines dérivées de l’acide arachidonique qui joue un rôle important dans l’apparition et le développement des tumeurs.

Toutefois, il n’est pas exclu que d’autres composés de l’huile d’olive, comme les antioxydants, les flavonoïdes, les polyphénols et le squalène, exercent également un effet positif. On sait maintenant que le squalène a une action favorable sur la peau et qu’il diminuerait l’incidence des mélanomes.

En outre, l’huile d’olive, grâce à sa palatabilité, facilite la consommation des légumes verts et des légumes secs dont les effets positifs dans la prévention du cancer ont été amplement démontrés.

On étudie actuellement l’effet protecteur de l’huile d’olive sur la leucémie infantile et sur différents types de cancer, notamment le cancer des cellules squameuses de l’œsophage. Les résultats obtenus jusqu’à présent s’avèrent très prometteurs.

S’il est vrai que les recherches doivent encore être poursuivies et approfondies pour démontrer le rôle exercé par l’huile d’olive sur le cancer et que l’on ne dispose pas encore de données concrètes sur les mécanismes d’action responsables du rôle positif de l’huile d’olive dans la prévention de certains types de cancer ou dans l’inhibition de leur croissance, on sait, selon les informations dont on dispose actuellement, que le rôle de l’huile d’olive pourrait s’exercer de façon simultanée dans les différentes étapes du processus de formation des cancers.
in Conseil oléicole international
suivra:l'obesite,pression arterielle,la peau,vieillissement,le diabète sucre...

_________________
Montage bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thiziri
Confirmé
Confirmé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 759
Age : 58
Localisation : Ith Yaâla (Genéve)
Emploi/loisirs : Transport/voyage
Humeur : reelaaxeee..
Date d'inscription : 11/04/2011

MessageSujet: Re: L'huile d'olive et les maladies cardio-vasculaires...   Sam 3 Déc - 10:10

On est des privilégiés nous les Yaâlaouis alors , cher Tikka, de vivre dans une région qui produit ce précieux fruit qui est l'olive sans parler des bienfaits de Thibekhsisines et de Thizoual, Zaâthar...etc ( les figues, les mûres, le thym... ect "traduction pour Chlita" ). Notre région regorge aussi de sources d'eau fraiche et thermale comme Tala-yegtate, Dar El-Hadj, El-anasar, Tala-Abad...ect. Ainsi hamam Ouada et hamam Guergour .... Sans oublier la haute position de nos villages sur les collines et les montagnes, une position qui nous rapproche des étoiles et nous offre une meilleure qualité de vie en altitude. Malheureusement la vie nous sépare de ce-ceux qu'on aime !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tikka
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6081
Age : 56
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: L'huile d'olive et les maladies cardio-vasculaires...   Sam 3 Déc - 15:24

L’huile d’olive et le diabète sucré

QU’EST-CE QUE LE DIABÈTE?

Le diabète sucré (Diabetes Mellitus) est l’un des principaux problèmes de santé que connaissent actuellement les pays développés. Cette maladie constitue en effet la sixième cause de décès. C’est l’une des maladies métaboliques les plus importantes. Elle est potentiellement très grave car elle est à l’origine de nombreuses complications : maladies cardio-vasculaires, insuffisance rénale, cécité, artérite, accidents vasculaires cérébraux, etc.

Il existe deux types de maladies, le diabète de type I ou insulinodépendant, qui survient surtout chez l’enfant et l’adolescent, et le diabète de type II ou non insulinodépendant, qui apparaît en général chez l’adulte à partir de quarante ans. Le premier exige une insulinothérapie pour être contrôlé, alors que le second, qui est le plus fréquent, est généralement associé à l’obésité et n’implique pas systématiquement un traitement à l’insuline. On considère qu’une personne est diabétique si, à deux reprises, son taux de glucose dans le sang à jeun est supérieur à 1,26 g/l.

L’intolérance au glucose se traduit par des niveaux de glucose sanguin modérément élevés (entre 1,10 et 1,25 g/l); cette situation, habituelle en cas d’excès pondéral, est due à un mécanisme de résistance à l’insuline et précède souvent la survenue du diabète de type II.


L’HUILE D’OLIVE ET LE DIABÈTE SUCRÉ

Un régime alimentaire riche en huile d’olive ne constitue pas seulement une bonne alternative au traitement du diabète sucré mais peut également permettre de prévenir ou de retarder l’apparition de la maladie, en évitant la résistance à l’insuline et ses éventuelles conséquences, en augmentant le cholestérol des lipoprotéines de forte densité (HDL), en diminuant les triglycérides et en permettant un meilleur contrôle de la glycémie et une diminution de la pression artérielle.

Il a été démontré qu’un régime alimentaire riche en huile d’olive, pauvre en graisses saturées, modérément riche en hydrates de carbone et en fibres solubles provenant des fruits, des légumes verts, des légumes secs et des céréales, constituait le choix alimentaire le plus efficace pour les sujets diabétiques. Ce régime permet non seulement de réduire la concentration des lipoprotéines athérogéniques (LDL) mais également d’améliorer le contrôle du glucose dans le sang et d’augmenter la sensibilité à l’insuline.

Ces effets positifs ont été observés aussi bien dans les cas des diabètes affectant les jeunes que dans la maladie de l’adulte.
in Conseil oléicole international

L’huile d’olive et le système immunitaire

Il a également été démontré que l’huile d’olive joue un rôle important dans le système immunitaire.

QU’EST-CE QUE LE SYSTÈME IMMUNITAIRE?

Le système immunitaire permet à l’individu de se défendre contre tout agent étranger pouvant envahir l’organisme (toxines, micro-organismes, parasites, processus néoplasiques, etc.), grâce à la coordination de mécanismes spécifiques et non spécifiques.

Les défenses non spécifiques ou naturelles constituent le premier front de défense contre les micro-organismes : il s’agit de la peau, des muqueuses, du système du complément (le complément, un groupe d’environ vingt protéines fabriquées dans le foie, aide à la destruction des micro-organismes), des facteurs hormonaux, etc. Leur action n’est pas influencée par un contact préalable avec l’agent étranger.

Les mécanismes spécifiques se produisent après une exposition préalable à l’agent et requièrent la participation des lymphocytes B (système humoral) et des lymphocytes T (système cellulaire).

Les fonctions de l’immunité naturelle agissent de façon similaire face à la majorité des microbes. La réponse immunitaire spécifique varie selon les micro-organismes pour les éliminer de manière plus efficace.



L’HUILE D’OLIVE ET LE SYSTÈME IMMUNITAIRE

Il a été démontré que la consommation d’huile d’olive permettait de renforcer le système immunitaire face aux agressions externes causées par des micro-organismes comme les bactéries ou les virus.

Des études menées récemment dans ce domaine ont permis de démontrer que les acides gras présents dans l’huile d’olive constituaient de bons alliés dans la réduction de paramètres immunologiques aussi importants que la lymphoprolifération induite par des mitogènes spécifiques de cellules B et de cellules T.

Le rôle de ces acides gras dans diverses fonctions immunologiques a été prouvé. Ceux-ci participent en effet à la régulation des processus inflammatoires et peuvent être efficaces dans le traitement de certaines maladies auto-immunes et dans la régulation du système immunitaire en général.



L’HUILE D’OLIVE ET LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDE

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune inflammatoire chronique des articulations dont les causes sont méconnues. Les facteurs génétiques, les agents infectieux, les hormones et le régime alimentaire seraient quelques-uns des facteurs responsables de l’apparition de cette maladie. Jusqu’à une date récente, certains auteurs suggéraient que l’huile d’olive pouvait permettre d’atténuer les symptômes de cette maladie mais aucune recherche n’avait encore confirmé cet effet protecteur.

Les résultats d’une étude publiée récemment indiquent que la consommation régulière d’huile d’olive permet de diminuer les risques de polyarthrite rhumatoïde.

Selon les auteurs de cette étude, les sujets dont le régime alimentaire est riche en huile d’olive ont moins de risques de souffrir de cette maladie. Il a en effet été vérifié que les individus qui consommaient moins d’huile d’olive avaient 2,5 fois plus de possibilités de souffrir de polyarthrite rhumatoïde que ceux qui en consommaient plus fréquemment.

Le mécanisme d’action n’est pas encore clairement défini. Toutefois, ce sont probablement les substances antioxydantes qui jouent un rôle positif.

_________________
Montage bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nasserou
Actif
Actif


Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 19/11/2011

MessageSujet: Re: L'huile d'olive et les maladies cardio-vasculaires...   Lun 5 Déc - 1:36

Bonsoir;

A quand le lancement des produits BIO de notre terre généreuse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rima
Cordon Bleu
Cordon Bleu
avatar

Nombre de messages : 1283
Date d'inscription : 09/07/2008

MessageSujet: Re: L'huile d'olive et les maladies cardio-vasculaires...   Lun 5 Déc - 22:25


je pense que nos produits ont toujours étaient bio .

pour obtenir notre huile si bonne aucun produit chimique n'entre dans le processus
après la récolte les gens retournent la terre et ils ne comptent plus que sur la pluie et la neige pour avoir une autre bonne récolte

de même pour les figues .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'huile d'olive et les maladies cardio-vasculaires...   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'huile d'olive et les maladies cardio-vasculaires...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'huile d'olive et les maladies cardio-vasculaires...
» Huile d'olive de kabylie...
» L huile d olive...Symbole de la kabylie
» L’huile d’olive vaut un anti-inflammatoire
» Aghroum thou mouredj

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thamurth Ith Yaala :: Divers :: Autres-
Sauter vers: