Thamurth Ith Yaala

Forum, discussion, échanges, avis des Yaalaouis.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les législatives animent la scène politique...vos contributions

Aller en bas 
AuteurMessage
tikka
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6080
Age : 57
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Les législatives animent la scène politique...vos contributions   Mar 17 Jan - 13:56

Les législatives animent la scène politique algérienne...il y a ceux qui sont pour la participation,ceux qui boycottent ,ceux qui n'ont pas prit de décisions encore...votre contribution(avis personnel ou l'avis des représentants des partis politiques) est la bienvenue.Merci.

_________________
Montage bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rima
Cordon Bleu
Cordon Bleu
avatar

Nombre de messages : 1282
Date d'inscription : 09/07/2008

MessageSujet: Re: Les législatives animent la scène politique...vos contributions   Mar 17 Jan - 23:11


Salut ,

je pense que rien ne changera pour ces prochaines législatives et que ça sera comme les autres années
mais c'est toujours un spectacle ( comme au cirque) sauf que là on prend aucun plaisir à voir les différents numéros ( ou bien le seul numéro répété dans différents costumes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adhrar
Confirmé
Confirmé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 465
Age : 52
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Les législatives animent la scène politique...vos contributions   Jeu 19 Jan - 11:26

azul

a mon avis seule une assemblé constituante peut être une base solide pour la construction d'une vrais démocratie .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tikka
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6080
Age : 57
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Les législatives animent la scène politique...vos contributions   Jeu 19 Jan - 13:01

votre commentaire me renvoi a l'entretien ci joint (resume d'un entretient de Mr Khalfa Maamri):Dans cet entretien, Khalfa Mammeri, ancien ambassadeur, ancien député et auteur notamment d’un récent livre sur l’histoire des constitutions en Algérie Histoire, texte et réflexion, apporte un éclairage pertinent sur la polémique actuelle entre les partisans et les adversaires d’une assemblée constituante. Pour sa part, il préconise un comité composé d’éminents juristes algériens pour proposer une nouvelle constitution, s’inspirant en cela des exemples américain et français.

Liberté : La mise en place d’une assemblée constituante est actuellement au cœur du débat politique. C’est quoi au juste une Constituante ?
Khalfa Mammeri : La Constituante a une définition : c’est une assemblée nationale qui a pour rôle principal d’élaborer une constitution, la constitution étant la loi suprême d’un pays. La constitution contient des projets de société qu’un peuple cherche en quelque sorte. Bien sûr, cette assemblée constituante, en ce sens qu’elle a à rédiger une constitution, peut être aussi une assemblée législative, donc susceptible d’élaborer des lois, y compris l’adoption du budget qui règle les dépenses de l’État pendant une année civile. La durée de l’assemblée constituante est variable, mais, dans la plupart des cas, cette durée se situe entre 6, 9 et 12 mois, au maximum, de telle sorte que la société politique d’un pays se donne le fondement de son gouvernement.

Quel est le sort d’une assemblée constituante une fois sa mission d’élaborer une constitution achevée ?
Les choses sont claires : l’assemblée constituante disparaît dès que sa mission est terminée. Car la constitution élaborée établit toutes les règles d’un gouvernement et la gestion de la société. C’est précisément cette nouvelle constitution élaborée qui conduira à une nouvelle élection pour une assemblée nationale législative qui, elle, aura une durée de vie de 4 ou 5 ans, suivant la norme retenue par la Constituante. Il faut souligner que la constitution va régler dans une large mesure un certain nombre de problèmes qui demeurent encore en suspens. Par exemple, l’agrément des partis politiques, car on ne peut pas concevoir une vie politique sans la participation des sensibilités politiques sous forme de partis. D’autres questions extrêmement importantes seront traitées par cette constitution.

Le débat actuel par presse interposée fait apparaître deux tendances : ceux qui sont contre la Constituante, en considérant que c’est faire table rase de tout ce qui a été réalisé depuis l’Indépendance, en plus du risque de voir l’émergence d’une majorité islamiste, et ceux qui sont pour, au nom du principe de la souveraineté du peuple. Votre position personnelle ?
Faut-il ou ne faut-il pas une Constituante en Algérie ?
Cette question semble diviser profondément la classe politique algérienne. Mon souhait personnel est qu’il faut d’abord dépassionner le débat et même, dans une certaine mesure, le dépolitiser. D’ordinaire, le pouvoir d’une assemblée constituante renvoie à l’idée chère au Siècle des lumières que la souveraineté n’appartient qu’au peuple. C’est à lui et à lui seul de se prononcer librement sur le type de société dans laquelle il veut vivre. Toujours à propos des partisans d’une Constituante, on peut dire qu’ils considèrent que le peuple algérien n’a jamais eu l’occasion de se prononcer librement sur les valeurs qui fondent sa société. Donc, ces promoteurs peuvent être considérés comme les partisans d’un changement fondamental du régime politique vécu par l’Algérie depuis 1961.

C’est là la position des partisans, qui contredisent les arguments des adversaires d’une assemblée constituante ?
Les adversaires d’une assemblée constituante considèrent que la plupart des questions fondamentales qui sont au cœur d’une constitution sont déjà tranchées. Soyons clairs : ce qui divise les deux camps, c’est probablement un certain nombre de questions fondamentales qu’on pourrait regrouper non de façon exhaustive autour de points suivants : comment définir l’organisation de l’état algérien ? Est-ce un état unitaire ? S’agit-il d’un état centralisé de type jacobin ? Ou bien, au contraire, l’organisation territoriale de l’état algérien sera-t-elle fondée sur la décentralisation et, dans ce cas, à quel degré ? Peut-on imaginer une régionalisation comme cela se fait de nos jours dans les pays avancés ? Peut-on même, sans que cela puisse heurter aucun esprit, parler de fédéralisme quand on sait que les états les plus puissants actuellement, aussi bien économiquement que politiquement, sont des états fédéraux, comme l’Allemagne. Toujours dans le domaine de l’organisation territoriale de l’état algérien, quelle sera la compétence des collectivités locales ?...enretien paru le Mardi, 12 Avril 2011 liberte...
Pour lire l'entretien complet...

_________________
Montage bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thiziri
Confirmé
Confirmé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 762
Age : 59
Localisation : Ith Yaâla (Genéve)
Emploi/loisirs : Transport/voyage
Humeur : reelaaxeee..
Date d'inscription : 11/04/2011

MessageSujet: Re: Les législatives animent la scène politique...vos contributions   Sam 21 Jan - 2:41

L'Algérie passe l'une des périodes les plus importantes de son histoire..La Transition..la transparence..la démocratie..l'échéance..la constituante..la majorité..les révolutions arabes..le nouveau président..la nouvelle donne ..l'émergence des partis islamiques dans les pays arabes (Tunisie,Égypte, Maroc, Libye)..le nouveau courant salafiste..comment sera le futur politique de l'Algérie..les partis nationalistes..les chinois, nouveaux colons du monde..Ils achètent les dettes des grands et petits états comme les USA et l'Italie ect...investissent partout ds le monde, débarquent en Afrique..ils envahissent tous les marchés du monde avec leurs produits et leur politique économique..
L'Algérie doit à mon avis composer avec cette nouvelle donne..elle doit intégrer le marché mondial avec intelligence et ne pas subir seulement, importer et consommer..
les présidents de nos partis politiques doivent impérativement présenter des projets politiques CONCRETS positifs, création de l'emploi, investissement propres et à longs termes, développer une politique saine, FAVORISER nos produits et LA CULTURE BIO, encourager nos travailleurs et nos jeunes..Ils ne doivent pas se battre pour les chaises et le pouvoir mais pour notre pays et les algériens..La course est lancée qui fera la différence ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tikka
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6080
Age : 57
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Avis des partis politiques...lu dans la presse...   Sam 21 Jan - 12:17

.....Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Daho Ould Kablia avait rappelé que le président de la République, Abdelaziz Bouteflika "a dit et répété que le prochain scrutin ne ressemblera en rien à ceux qui l’ont précédé", appelant l’administration, la justice, les commissions de contrôle et les partis politiques à prendre leur responsabilité "pleine et entière".

"J’ai menacé les walis et les responsables au niveau local que s’il n’y avait pas la transparence, ils payeront le prix fort. Ils seront tout simplement révoqués", avait déclaré M. Ould Kablia, précisant que "des sanctions pénales, y compris la prison, sont prévues contre tous les fauteurs et tous ceux qui perturbent et qui veulent déroger aux règles de transparence".

.....Le président du Front national algérien (FNA), M. Moussa Touati, a souligné que son parti était "fin prêt" pour les prochaines législatives prévues dans le cadre des dernières réformes politiques qui restent, selon lui, "des solutions provisoires".

......Le président du parti "Ahd 54", Ali Fawzi Rebaine, a appelé à participer massivement aux prochaines échéances électorales "pour tourner la page du passé".

.....La secrétaire générale du parti des Travailleurs (PT), Louisa Hanoune, a souligné que le renouvellement même partiel du gouvernement en prévision des prochaines législatives "renforcera la transparence de l’opération électorale".

.....Le secrétaire général du mouvement "El-Islah", Hamlaoui Akouchi a demandé "des garanties concrètes pour éviter l’abstention lors des prochaines législatives".

.....Le président du Mouvement de la société pour la paix, Bouguerra Soltani a affirmé, que si on voulait "arriver à bon port", il faudra "mettre un terme à l’alternance au pouvoir des deux formations politiques du Front de libération nationale (FLN) et du Rassemblement national démocratique (RND).

.....Le premier secrétaire du Front des forces socialistes (FFS) a déclaré que la décision de participation ou non de son parti aux prochaines échéances électorales sera tranchée "en fonction du consensus" qui se dégagera lors de la convention de ce parti, prévu le 11 février prochain à Alger.

.....Le secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN), M. Abdelaziz Belkhadem, a estimé que les prochains scrutins seront "différents de tous les précédents et exigeront davantage de maturité et de conscience".
.....Le président du parti Ahd 54, M. Ali Fawzi Rebaïne, a souligné, la nécessité de mettre les juges à l’abri de ’’toutes formes de pression" et ce, ’’dans le souci d’assurer une crédibilité aux prochaines échéances électorales’’.

....Plusieurs partis politiques, notamment ceux en cours de constitution, ont récemment demandé la tenue des élections législatives à la fin des délais impartis, soit après l’expiration du mandat en cours (le 17 mai 2012), au moment où d’autres formations ont carrément appelé au "report" du scrutin à "une date ultérieure" pour leur permettre de s’y préparer suffisamment.

....Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD, agrée), a demandé, quant à lui, "le report" des élections législatives à "une date ultérieure" pour permettre de réunir "les conditions d’une surveillance internationale, tant au plan de la préparation (de l’élection) que de l’observation".
.....Le mouvement En-nahda a réitéré, vendredi, son appel à l’ensemble des forces politiques à "former une alliance à même de garantir des élections libres, régulières et crédibles".

_________________
Montage bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
morad ouaissa
Confirmé
Confirmé


Nombre de messages : 171
Age : 52
Date d'inscription : 08/09/2011

MessageSujet: Re: Les législatives animent la scène politique...vos contributions   Dim 22 Jan - 12:22

je te tire chapeau tikka ,pour le grand intérét que tu porte à la (mort) politique de notre pays ,mais moi je n y crois pas vraiment.
il y a un seul parti politique en algerie :c'est les militaires qui gouvernent réellement , mais est ce qu'ils ont raison ou non ? je commence à douter ces derniers temps ,quand je vois le comportement de bougarra soltani (abou djarra soltani) mais c'est pas étonnant du moment qu'il a honte de son nom .
il se retire du gouvernement en figuré...
rabi yal3ane boumediene et les services secret égyptiens qui ont instauré un pouvoir militaire en Algérie.
our3adhe iggouli ouasse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tikka
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6080
Age : 57
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Les législatives animent la scène politique...vos contributions   Lun 23 Jan - 14:12

...la lutte politique doit arracher la confiscation des richesses par les parasites et les opulents, et moraliser la vie sociale, politique, culturelle.... La moralisation n’est pas un discours mais une pratique politique, sociale et économique où le peuple exerce sa souveraineté par la participation, par le contrôle et par sa reconnaissance qui donne légitimité ou rend illégitime un pouvoir, une propriété. C’est par l’exercice politique que le peuple va former sa conscience sociale et politique qui fera de lui le regard qui approuve ou désapprouve, encourage ou interdit telle pratique et tel comportement selon la conformité ou non à ses valeurs, à ses coutumes, à ses lois…

Certainement il faut récupérer le Territoire,ce dernier étant souille par le despotisme ,qui a fait fuir les valeurs, la spiritualité, les idées, les compétences, le vivre ensemble, l'argent... Vive l'Algerie


_________________
Montage bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tikka
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6080
Age : 57
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: الشيخ آيت علجت: يجب إبعاد العلماء عن التناف&#   Dim 29 Jan - 13:00

وقع 14 عالم جزائري بيانا مشتركا، أمس، على هامش اجتماعهم خلال الملتقى الأول لعلماء الجزائر المنعقد بولاية سطيف، وجهوا فيه دعوة صريحة لضرورة الحفاظ على استقلالية العلماء بصفتهم ملك للأمة جمعاء.
وأشار البيان الذي استلمت ''الخبر'' نسخة منه، أن الموقعين من مشايخ وعلماء ودعاة قد اتفقوا على أربع نقاط أساسية، تتعلق الأولى بدعوة علماء الجزائر إلى التعارف والتعاون والتنسيق فيما بينهم، والعمل على توحيد جهودهم، وأن يستشعروا عظمة الأمانة الملقاة على عاتقهم باعتبارهم ورثة الأنبياء، وتتعلق الثانية بدعوة وجهت للسلطات لأن تضع مؤسسات الدولة يدها في يد أهل العلم، وأن تفتح لهم الأبواب التي تمكنهم من أداء رسالتهم وترشيد الأمة، أما النقطة الثالثة فتدعو الشعب الجزائري للإلتفاف حول علمائه ومرجعايته، ويستفيد من حكمتهم. أما النقطة الرابعة فتخص علماء الجزائر في حد ذاتهم من خلال العمل على الحفاظ على استقلالية العالم الجزائري الذي يجب أن يبقى بعيدا عن الصراعات السياسية والتنافسات الحزبية الظرفية، وأن يكون دائما داعية جمع وتقريب لا أداة فرقة وتشتيت، وأن يجعل مصلحة الأمة فوق كل اعتبار.
وقد وقع على البيان الشيخ العلامة الطاهر آيت علجت والشيخ مولاي التهامي والشيخ محمد المأمون القاسمي الحسني والشيخ عبد الوهاب مهية والشيخ بلقرد أبو محمد المعسكري والشيخ شمس الدين بوروبي والشيخ محمد مكركب والشيخ عمران بلحاج، والشيخ عبد العزيز محي الدين والأستاذة مريم عطية والشيخ السعيد بن بريكة والشيخ ساسي شايبي والشيخ فؤاد صديق بلوطي والشيخ أبو الحسن التومي السباعي. وقد بارك الشيخ طاهر آيت علجت في كلمة مقتضبة لـ''الخبر'' هذه الخطوة، مؤكدا أنه أبعد ما يكون عن السياسة، وأنه يدعو دوما للوحدة، والوحدة حسبه أساس الأمة، ملحا على ضرورة ابتعاد علماء الجزائر عن السياسة.
للإشارة فقد اتفق العلماء المجتمعون بسطيف في ختام ملتقاهم الوطني على ضرورة تأسيس هيئة وطنية مستقلة تجمع علماء الجزائر تحت مظلة واحدة، تلتقي فيها كل التوجهات والمذاهب، يكون من واجباتها التبليغ وإحياء مآثـر علماء الأمة وغيرها.


سطيف: ع. ربيقة ...الخبر

_________________
Montage bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tikka
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6080
Age : 57
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: ''لنجعل من خمسينية الاستقلال مناسبة لتقديم &#   Dim 29 Jan - 13:03

دعا السكرتير الأول لجبهة القوى الاشتراكية، السيد علي العسكري، لجعل العيد الخمسين للاستقلال ''مناسبة لتقديم الحسابات وتقييم الوضع''، معتبرا أن ''الدخول إلى البديل الديمقراطي يتطلب الانطلاق من قواعد صحيحة، أهمها العودة إلى الحكم المدني، بعد 50 سنة من الحكم العسكري وتكريس دولة القانون واستقلال القضاء وضمان الحريات''.
جدد العسكري، خلال الملتقى الجهوي الذي أشرفت عليه فيدرالية برج بوعريريج، وشارك فيه ممثلون عن ولايات قسنطينة، وسكيكدة، وميلة، فالمة، تبسة، المسيلة وبرج بوعريريج، التأكيد بأن دخول الأفافاس للانتـــخابات القادمة سيكون خلاصة نقاشات مع القاعدة ومختلف الفعاليات الوطنية، لتحقيق إجماع يصب في العمل على تجسيد طموحات المواطنين، وتكريس مبادئ أول نوفمبر ولائحة مؤتمر الصومام بالعودة إلى الحكم المدني، مضيفا أن الدخول إلى الديمقراطية يتطلب تكريس الأمن وحقوق الإنسان واستقلالية القضاء، وبناء دولة القانون.
ويرى الأفافاس أن ''هذا البديل سلمي يكون على طريقة النموذج التونسي بانتخاب مجلس تأسيسي''. وقال العسكري إن ''النظام مطالب بلعب دوره للوصول إلى (الجمهورية الثانية) قائلا إن: ''زعماء التزوير لا يمكن أن ينظموا انتخابات ويراقبوها''.
ورسم السكرتير الأول للأفافاس صورة سوداء عن الوضع في الجزائر التي تحولت، كما أشار، إلى ''دولة فوضوية بمؤسسات فوضوية عاجزة عن مراقبة انتخابات حرة''. وذكر العسكري أن الجزائريين ''كسروا بنقاباتهم الحرة والجمعيات الفاعلة جدار الخوف''.
وفتح بعدها النقاش حول مشروع الاتفاقية الوطنية، حيث صبّت خلاله تدخلات ممثلي الولايات على ضرورة المشاركة وتجنب سياسة الكرسي الشاغر، مشيرين إلى الدعم الغربي للنظام ما دامت مصالحهم مضمونة.

برج بوعريريج: بوبكر مخلوفي

_________________
Montage bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tikka
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6080
Age : 57
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: «Nous remporterons les élections à la loyale»...   Dim 29 Jan - 13:14

Le secrétaire général du FLN recommande de privilégier la gent féminine mais aussi les jeunes intellectuels dans les listes électorales.

Abdelaziz Belkhadem, secrétaire général du FLN, s'est déplacé hier à Bouira où il a rencontré ses militants à salle Ali Zamoum. Même si dans l'allocution de bienvenue le président de l'APW a en filigrane tenté de répondre aux détracteurs internes et externes du FLN, le secrétaire général du vieux parti ne prononcera pas un mot à l'encontre des dissidents de son parti. Tout le monde l'attendait sur le sujet surtout qu'une figure de proue des redresseurs n'est autre que le député de Bouira Kara Mohamed Seghir.
L'assistance est restée sur sa faim. Dans son long discours, M.Belkhadem reviendra sur le volet historique pour rappeler à chaque fois que sa formation est enfantée par la guerre de Libération et que les lignes directrices de son programme sont cautionnées dans l'Appel de Novembre.
Pour les temps actuels, le secrétaire général attribuera l'ensemble des réformes engagées sur le plan politique, social, au travail de ses militants des deux chambres législatives. «Certaines voix sélèvent pour parler d'un champ politique verrouillé. Nous ne craignons personne pour recourir à ce procédé. Nous sommes pour le multipartisme et pour l'accréditation de nouvelles formations.
La révision de la Constitution est reportée par le président parce qu'elle sera un aboutissement de toutes les reformes engagées jusque là,» dira entre autres le premier responsable de l'ex-parti unique. Abordant le volet social et en guise de justification quant au marasme qui caractérise la société, M.Belkhadem dira qu'il s'agit de l'accumulation de plusieurs décennies qui ont caractérisé le pays; «En 80 le baril de pétrole était à 9 dollars. Cette situation a freiné l'investissement. 90 c'était la période de l'insécurité, une autre cause qui a sensiblement porté atteinte à notre économie». En guise de solution, il recommandera aux jeunes de faire preuve de patience surtout que l'Etat fait des efforts pour répondre à toutes les doléances.
L'Alliance présidentielle n'est pas propre à l'Algérie. «Au Maroc, pas moins de 4 formations de divers horizons se sont alliées pour appliquer un programme. En Tunisie ils sont 3. Nous n'avons pas à rougir de ce qu'on a fait.
L'entrée est volontaire et la sortie l'est de même. Ce qui reste inadmissible sont les réactions qui interviennent après», dira Belkhadem en commentant la sortie du MSP de cette alliance, il usera d'un proverbe populaire pour illustrer la situation: «Si la viande est Haram, la soupe dans laquelle elle a été préparée l'est aussi.» Précisons que tout au long de son intervention, le secrétaire général n'a jamais prononcé le nom d'un parti. Il saisira l'occasion pour répondre aux accusations du responsable du Front pour le changement national qui l'accuse de s'opposer à l'agrément de son parti.
«Cette formation qui, au départ, se faisait appeler (El Daaoua Wa Taghiar) a déposé une demande d'agrément avec un nouveau sigle (le Front pour le changement National), j'ai saisi par écrit le ministère de l'Intérieur pour m'opposer à cette appellation qui peut susciter une confusion.»
Quand il reviendra aux préparatifs des prochaines élections, le secrétaire général du FLN recommandera aux responsables de privilégier la gent féminine mais aussi les jeunes intellectuels dans les listes. Il expliquera dans le détail, les modalités techniques pour les éventuels postulants. Avant de terminer son intervention il demandera l'attention de l'assistance pour annoncer son unique crainte.
«La seule chose que nous craignons est l'abstention.
Le jour du vote ne comptez pas sur l'autre, il faut aller voter parce que nous sommes à l'orée d'une nouvelle étape très cruciale pour l'avenir du pays.» Comme pour augmenter la pression, il déclarera que c'est là l'unique moyen pour barrer la route aux ennemis du pays: «Nous sommes pour une concurrence loyale fondée sur les programmes. Nous n'admettrons pas que soient franchies les lignes rouges que sont les principes fondamentaux de la Déclaration de Novembre.» La menace est adressée aux formations qui, selon lui, cherchent une notoriété et sont prêtes à monter dans le premier wagon qui se présentera. «Attention à l'aventurisme. Nous sommes tous musulmans dans une Algérie unique du sud au nord, de l'est à l'ouest. Les élections seront transparentes sous le contrôle de la justice et des partis.
Le FLN gagnera loyalement.» Au début du meeting, le P/APW de Bouira empruntera un couplet de l'hymne national tunisien qu'il adaptera à la circonstance. «Si un jour le peuple veut la vie... il doit voter FLN».
M.Belkhadem repartira sur Alger sans avoir prononcé un seul mot sur le mouvement de redressement qui mine le plus vieux parti pourtout l'un des meneurs est un élu de Bouira...
Par Abdenour MERZOUK L'Expression...


Le président du Parti du développement et de la justice (PDJ) se dit favorable à une coopération avec toutes les parties pour un projet d'Etat moderne.

Le leader du mouvement islamiste, Abdallah Saâd Djaballah, pense que le changement n'aura pas de sens sans la révision du système juridique. «Il faut réviser le système juridique», a-t-il expliqué lors de son passage hier à l'émission «Sous la loupe» de la Chaîne I de la Radio nationale.
Le président du Parti pour le développement et la justice, (PDJ) non encore agréé, veut opérer une révolution dans le système juridique pour rendre plus efficace toute réforme. Il a mis l'accent, dans ce sens, sur la séparation des pouvoirs. «Il y a accumulation et surcharge dans les prérogatives du Président ce qui a réduit le pouvoir législatif et judiciaire à la dimension de simple fonction», a-t-il expliqué en relevant qu'il y a des contradictions dans le régime actuel. Pour M.Djaballah, le changement démocratique réel a besoin de deux conditions. La première concerne l'actuelle Constitution qui souffre, indique-t-il, de manques et de vides qu'il faut combler. La deuxième condition, explique-t-il, ce sont les mentalités. «Il faut changer les mentalités et développer une culture démocratique», a-t-il développé en soulignant la nécessité d'engager une culture qui donne de l'espoir et non pas le désespoir. L'invité de la radio a parlé d'une élite qui portera les idées du projet d'un Etat moderne et qui défendra les intérêts des citoyens et de leur dignité.
Le cheikh Djaballah inscrit ces changements en priorité des préoccupations. «Si nous sommes majoritaires au Parlement, le premier amendement qui sera apporté à la Constitution est celui portant sur l'équilibre entre les trois pouvoirs (exécutif, législatif et juridique, Ndlr)», a-t-il expliqué en précisant que la séparation des pouvoirs consacre la pratique démocratique. M.Djaballah avance même ses choix sur la nature du régime politique. «J'opterai pour un Parlement représentatif», a-t-il affirmé précisant que ce système est le meilleur pour la démocratie. Interrogé sur les conditions pour assurer la transparence des élections, le patron du PDJ a préféré rappeler que l'administration était derrière l'échec de l'expérience démocratique en Algérie. «Il y a une volonté politique chez le président de la République et le ministre de l'Intérieur en associant la justice mais cette dernière n'a pas le pouvoir», a-t-il admis. M.Djabbalah ne cache pas ses craintes quant aux manoeuvres malhonnêtes que tentent d'utiliser certaines parties.
«Si le président de la République suit le dossier et insiste sur la concrétisation du choix du peuple cela va assurer une certaine crédibilité», a-t-il estimé.
Pour M.Djaballah, le contrôle de l'opération électorale demande la mobilisation de moyens énormes. «Il faut être un grand parti pour assurer le contrôle dans les 50.000 bureaux de vote», a-t-il affirmé. Le leader du mouvement islamiste estime que le fichier électoral est gonflé. «Ce n'est pas normal que la liste électorale représente 60% de la population», a-t-il expliqué.
Ce responsable dit qu'il a des preuves que des gens ont plusieurs cartes de vote.
Revenant sur son nouveau parti, M.Djaballah a avancé que le congrès constitutif se tiendra le 5 février prochain. Il a affirmé que les portes de son parti sont ouvertes à toutes les catégories qui croient que ce projet répond à leurs aspirations.
A propos des alliances pour rassembler la mouvance islamiste, le cheikh Djaballah a nié l'existence d'une telle initiative. «Y a-t-il réellement une initiative?» s'est-il interrogé avant de répondre: «C'est juste une polémique».
M.Djaballah se dit favorable à une coopération avec toutes les parties pour un projet d'Etat moderne. «Ce que je vois personnellement, c'est la nécessité de coopérer avec les autres partis et cadres qui existent dans la société», a-t-il affirmé en précisant qu'il faut s'éloigner des mentalités partisanes et régionalistes.

Par Nadia BENAKLI L'Expression

_________________
Montage bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tikka
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6080
Age : 57
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Louisa Hanoune : “Nous incarnons la recomposition politique”...   Dim 29 Jan - 13:33

“Le contenu social des contestations rappelle la situation prérévolutionnaire en Tunisie. Ce mouvement social vise à en finir avec la précarité. Il y a un refus de continuer à vivre comme avant”, estime-t-elle.

Après de longs débats au sein du parti, le verdict est tombé : le Parti des travailleurs (PT) ira aux prochaines élections législatives, prévues au mois de mai prochain. Objectif : “aider le peuple à opérer la rupture, conférer à la prochaine assemblée un caractère constituant, laquelle définira les bases de la deuxième République”, justifie Louisa Hanoune. Dans le rapport sur la question des élections présenté hier au deuxième jour des travaux du comité central (CC) du parti, tenu à Alger, la porte-parole du PT a expliqué que la participation de sa formation au prochain scrutin “n’est pas une fin en soi”. “C’est un instrument. On a convenu que notre participation va aider la nation pour franchir une autre étape, pour dépasser l’épreuve politique actuelle”, a-t-elle dit.
“Les élections, ce n’est pas une question de principe, mais de tactique. Parfois même, c’est stratégique”, a encore estimé Louisa Hanoune. Elle n’a pas caché son optimisme. “Nous participons pour être victorieux, car nous sommes le pôle qui incarne la recomposition politique.”
Si le PT a pris la responsabilité de se jeter dans la bataille des élections, c’est essentiellement eu égard aux enjeux de l’heure, selon l’ex-candidate à l’élection présidentielle. Outre les pressions extérieures qui planent sur l’Algérie, il y a également le climat révolutionnaire qui prévaut, selon elle, dans plusieurs wilayas du pays.
“Le contenu social des contestations rappelle la situation prérévolutionnaire en Tunisie. Ce mouvement social vise à en finir avec la précarité. Il y a un refus de continuer à vivre comme avant. En haut, on ne peut pas continuer à gouverner comme avant”, dit-elle. “Il y a un rejet des politiques adoptées par les dirigeants. Il y a des aspirations chez le peuple aux changements des institutions qui ont appliqué ces politiques”, observe-t-elle encore. Autres enjeux relevés par le CC : “montée révolutionnaire et contre révolution.” “Il y a une lutte entre recomposition et décomposition”, soutient Louisa Hanoune. Mettant en garde contre une éventuelle “fraude” car susceptible, à ses yeux, de mettre “en péril la nation et sa souveraineté”, l’ex-candidate à l’élection présidentielle a appelé les dirigeants à prendre des mesures pour garantir la transparence du scrutin. Parmi les priorités, selon elle, l’assèchement du vivier de la colère et de la misère. Outre le changement de l’encadrement des élections, il y a également le contrôle des finances de la campagne “pour qu’il n y ait pas de Qatar (pays réputé pour financer les mouvements islamistes) et le NDI (National Démocratic Institute)”, préconise-t-elle.
Il y a aussi l’interdiction de listes indépendantes pour barrer la route aux affairistes. Dans ce contexte, le PT n’a pas dissimulé ses craintes : “Lorsqu’un Premier ministre parle de la future alliance et qu’un ministre d’État, secrétaire général d’un parti donne les scores du scrutin, il y a péril en la demeure”, affirme Louisa Hanoune. Convaincue du caractère décisif du prochain scrutin, elle a indiqué que le CC va discuter, au troisième jour de ses travaux, de la stratégie de campagne du parti et de la manière de décliner les résolutions du congrès tenu en 2010 relatives aux élections. Ainsi, d’ores et déjà, le CC a décidé de dynamiser les comités populaires “pour associer le peuple au débat sur la Constitution car la prochaine assemblée, en tout cas, aura un caractère constituant”, selon Hanoune.
“Nous voulons aider le peuple à vaincre la décomposition politique”, a-t-elle conclu. Une conférence de presse est prévue aujourd’hui pour rendre compte des résolutions du CC.

Par : Karim Kebir LIBERTE


صرح رئيس حركة مجتمع السلم أبو جرة سلطاني، بأن التيار الإسلامي سيفوز من دون منازع في الانتخابات التشريعية القادمة إذا مرت الانتخابات نظيفة ونزيهة.

قال سلطاني في لقاء مقتضب مع ''الخبر'' على هامش الملتقى الجهوي للهيئات الانتخابية لحزبه بولايات الوادي وورفلة وبسكرة، المنعقد أول أمس بتقرت بان الربيع العربي الديمقراطي على حد وصفه ''ينقل حاليا عدواه من قطر إلى قطر فاتحا الصناديق الانتخابية للتيار الإسلامي''. وأوضح بلغة الواثق من فوز الإسلاميين فيها على التيارات الأخرى ''تجاوزنا الخطاب الإيديولوجي إلى خطاب البرامج والانتشار والتنظيم والعلاقات، ما يعطي الصدارة والقيادة للتيار الإسلامي في الجزائر''.
وعن عدم التحاق رئيس جبهة العدالة والتنمية السيد عبد الله جاب الله حتى الآن بمبادرة القائمة الانتخابية الموحدة التي رحبت بها أربعة أحزاب إسلامية، وما إن كان ذلك يعني نية مبيتة منه لإفشال هذه المبادرة، أجاب سلطاني ''أن جاب الله مشغول بتنظيم مؤتمره التأسيسي، وننتظر خروج حزبه إلى النور لنحكم على موقفه من المبادرة''، ثم استدرك مشيرا إلى خسارة محتملة لحزب جاب الله في الانتخابات القادمة، في حالة شقه للصف الإسلامي حيث قال ''أما إذا سعى الشيخ جاب الله لإفشال هذه المبادرة فسيجد نفسه يغرد خارج السرب''.
من جانب آخر، أكد سلطاني يقينه من اكتساح الساحة السياسية رغم ما يتردد من نكسة محتملة لحركة مجتمع السلم، بسبب اختيارها في آخر لحظة صف المعارضة، وقال بهذا الشأن ''إن الولايات التي لدينا فيها أغلبية، ففوزنا فيها مفروغ منه، أما في الولايات التي ليس لنا فيها أغلبية فسنستعمل خطابا سياسيا محليا ونختار شخصيات لها وزنها في محيطها''، ملوحا إلى الاستعانة ''بشخصيات مؤثـرة حتى لو كانت غير معروفة بنضالها في صفوف الحركة''. وعن أسباب الزج بقيادات فلسطينية في الحملات الانتخابية المسبقة على غرار استقدام حركته لقادة من غزة نشطوا حملات لصالح الحركة، والذين دعوا صراحة المواطنين للتصويت على حركة حمس كما وقع في ولاية الوادي، ثم أعقب ذلك زيارة الوزير الفلسطيني للزراعة احمد الوجدلاني لعدد من الولايات، وهو من حكومة السلطة والتي فسرها بعض السياسيين بأنها حملة انتخابية مسبقة لصالح حزبي الأفالان والأرندي لمسح أثـر حملة القادة الغزاويين، يرى زعيم حمس بأن ''الشعب صار واعيا ويفرق بين من يدعو هؤلاء القادة الفلسطينيين لعمل حقيقي وبين من يدعوهم لعمل انتخابي''.

الوادي: خليفة قعيد

_________________
Montage bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thiziri
Confirmé
Confirmé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 762
Age : 59
Localisation : Ith Yaâla (Genéve)
Emploi/loisirs : Transport/voyage
Humeur : reelaaxeee..
Date d'inscription : 11/04/2011

MessageSujet: Re: Les législatives animent la scène politique...vos contributions   Lun 30 Jan - 12:37

les RNDistes d'Ouyahia complotent contre les gars du FLN et veulent gagner à tout prix alors que les islamistes encouragés par le printemps arabe qui fleurit dans les parlements des pays voisins (Tunisie, Egypt,Maroc...ect) espèrent la victoire. Quand aux partisans du RCD, il semble qu'ils sont un peu fatigués par les manifs et la répression des forces de l'ordre. Les travailleurs démunis de leur conventions collectives et de leur droit crient au mobbing et au harcélement moral des patrons esclavagistes. Vivement la saison du printemps, au moins les chants des oiseaux, les fleurs, les couleurs de la nature réveilleront en nous cette joie de vie térnie et étouffée par les arrogances des discours stérils de nos chefs de parti qui à mon avis se battent non pour des projets concterts et la réalisation de la justice sociale et la redistribution équitable des richesses "dividendes" mais pour un pouvoir éphémère qui leur permettera de se remplir les poches .
Les vrais décideurs de notre politique resteront toujours les partenaires économiques étrangers, les spéculateurs, les laboratoires pharmaceutique,les banquiers et autres assurances, multinationales, distributeurs, sous-traitants ect...
L'Algérie n'a jamais était aussi riche alors qu'on ne produit presque rien et on exporte que du vent.
On assiste malheureusement à une colonisation économique étrangère qui nous pousse qu'à acheter et à consommer des produits imposés et nous interdit de choisir ou de produire librement nous-même nos produits algériens qu'on pourrait à l'avenir exporter dans le monde sous notre label.
Quelque soit le parti politique qui réussira les éléctions et gouvernera, sa marche de manoeuvre sera restreinte. Il ne pourra libérer l'Algérie de cette nouvelle colonisation économique qui détruit nos terres jadis fértiles et remplacent nos usines et nos entreprises nationales comme l'usine d'El Hadjar la SONITEX, la SONIPEC, la SONACOM, la SONATIBA, l'OFLA, l'ONACO...ect par des sous-traitants, des partenaires et une main-d'oeuvre nouvelle obéissant ainsi au nouvel ordre néolibéral mondial !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thiziri
Confirmé
Confirmé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 762
Age : 59
Localisation : Ith Yaâla (Genéve)
Emploi/loisirs : Transport/voyage
Humeur : reelaaxeee..
Date d'inscription : 11/04/2011

MessageSujet: Re: Les législatives animent la scène politique...vos contributions   Lun 30 Jan - 12:47

Veillez corrigez à la 10ème ligne "conterts" par "concrets", à la 25ème ligne "remplacent" par "remplace" merci .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tikka
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6080
Age : 57
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Les législatives animent la scène politique...vos contributions   Mar 21 Fév - 16:50


_________________
Montage bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tikka
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6080
Age : 57
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Les législatives animent la scène politique...vos contributions   Mar 21 Fév - 17:01

Abi3ros our yezmir i yimanis, yerna tajeghlalt si dhisis...

_________________
Montage bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tikka
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6080
Age : 57
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Les législatives animent la scène politique...vos contributions   Jeu 23 Fév - 14:28

Bonjour a tous.
Le pouvoir cherche coute que coute une forte participation au vote,utilisant les masses médias,la pub,sms....des partis politiques(meme non agrees),"specialistes"en politique,des universitaires ... discutent a travers les radios,tv...sur l'importance de ces futures élections législatives,comme si que cette fois si ça sera les plus élections honnêtes et crédibles...et que cette occasion est l'occasion ou jamais...
Ce que je ne comprend pas c'est que chacun donne une interprétation sur la future assemblée populaire,des interpretations confuses et surtout lorsqu'elles emanent de gens bien situes...on parle d'une assemblee qui va appliquer toujours le programme du President de la republique,on parle des reformes deja introduites dans la nouvelle constitution qui sera vote par la nouvelle "constituante"un clin d'oeil au ffs and co,la nouvelle assemblee elaborera elle meme une nouvelle constitution , qui sera vote par cette derniere avec le senat,ou par refrendum....le retour des confrontations islamistes /laics...les boycotteurs ont leurs place dans l'echiquier politique ils ne sont pas present dans les debats...le printemps arabe on l'a fait en 88,alors on recoit pas de lecons(meme si on est a la traine depuis pour elire un president et un gouvernement en bonne et du forme!)...la democratie francais a met du temps pour se concrétiser( )...Hillar sera prochainement a Alger!!!...le nombre exact de votants...la chkara des tetes de liste...regime presidentiel ,semi presidentiel,parlementaire...parlementaire c'est pour les vrais democraties...inconvenients et avantages de ceci....c'est pas clair pour le simple citoyen a qui on compte sur lui pour aller voter...http://www.elwatan.com/images/2012/01/22/caricature-election-2012_832398.jpg[/img][img]DDA MOQRAN PRESIDENT

_________________
Montage bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tikka
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6080
Age : 57
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Les législatives animent la scène politique...vos contributions   Jeu 23 Fév - 17:48

Sans façons...dh'aqessar..ne voulant toucher a la sensibilité des partisans:merci pour votre compréhension

_________________
Montage bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adhrar
Confirmé
Confirmé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 465
Age : 52
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Les législatives animent la scène politique...vos contributions   Jeu 23 Fév - 18:26


azul fellak a tikka

quel chanson vont nous chanter dans leur compagne électorale?moi je pense qu'ils vont refaire les anciennes chansons avec un peut de modernisme dans la musique pour plaire au jeunes .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adhrar
Confirmé
Confirmé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 465
Age : 52
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Les législatives animent la scène politique...vos contributions   Jeu 23 Fév - 18:44

je veut ajouter a ces trois partis celui de Mer AMARA BEN YOUNES .la semaine passer j'ai zappé sur sur notre chaîne télévision(EL YATIMA) je vois amara ben younes parler, je me suis dit c'est l’occasion de connaitre la tendance de parti de ce monsieur ,et un moment le représentant de l'émission lui dona la parole ,il parle sur sont parti et sur la situation démocratique en algerie , qu'il a présenter comme la meilleure démocratie au monde , jusqu’à ce qu'il a dit que l'algerie a connue le meilleur secret-in en 1995 lors des élections présidentiel de ZEROUAL ,et il ajouta a cela qu'en algerie tous les présidents sortants sont en vie et ils vivent leur vie normale .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tikka
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6080
Age : 57
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Les législatives animent la scène politique...vos contributions   Ven 24 Fév - 13:08

adhrar a écrit:

azul fellak a tikka

quel chanson vont nous chanter dans leur compagne électorale?moi je pense qu'ils vont refaire les anciennes chansons avec un peut de modernisme dans la musique pour plaire au jeunes .
azul ay adhrar ...........AYA W HADHI!!!!!!!!!!.......sek!!!!!!!!! lol!

_________________
Montage bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tikka
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6080
Age : 57
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Les législatives animent la scène politique...vos contributions   Ven 24 Fév - 13:50


Peu t on espérer de l'Algérien des plaines,des hauts plateaux, des montagnes, des bidonvilles et du sahara puissent faire mieux que les partis qui se réclament de la modernité 'Démocrates' si ces derniers sont ancres d'un égoïsme et de vanité,n'arrivant même pas a s'unir autour d'un minimum républicain...

_________________
Montage bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les législatives animent la scène politique...vos contributions   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les législatives animent la scène politique...vos contributions
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les législatives animent la scène politique...vos contributions
» Paas , ou les "bienfaits " d'une politique de hedg
» UPR Asselineau: parti politique qui dit des choses passionnantes sur l'€mpire...
» Délocalisations, normes du travail et politique d'emploi
» législatives et ordre infirmier : toujours plus beurk ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thamurth Ith Yaala :: Discussions Generales :: Débats et idées-
Sauter vers: