Thamurth Ith Yaala

Forum, discussion, échanges, avis des Yaalaouis.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mohamed Merah en Israël : questions sans réponse...Mohamed Merah a-t-il roulé la DCRI dans la farine ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tikka
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6080
Age : 56
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Mohamed Merah en Israël : questions sans réponse...Mohamed Merah a-t-il roulé la DCRI dans la farine ?   Mer 28 Mar - 12:13


N’entre pas en Israël qui veut ! Mohamed Merah, alors âgé de 22 ans, y est allé, sans problème. Incroyable, mais vrai. En effet, un « officier supérieur américain » en poste à Kandahar – Afghanistan – où Merah a été arrêté en novembre 2010, a révélé au quotidien Le Monde (1) que des tampons d’entrée en Israël, en Syrie, en Irak et en Jordanie figurent sur son passeport. De source policière « très bien renseignée », le site israélien francophone JSSNews, précise qu’il a atterri à l’aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv où, après des « contrôles de sécurité d’intensité normale, il a reçu un visa de tourisme dans l’État Juif pour une période de 3 mois » (2). Questions : comment Mohamed Merah a-t-il pu passer les contrôles israéliens ? Qu’allait-il faire en Israël, où il ne serait resté que « quelques jours » (3) ? Comment, ensuite, a-t-il pu entrer en Syrie avec un visa israélien sur son passeport ?

Interrogatoires abusifs

À moins d’être reconnu comme étant de religion juive, il faut savoir que les visas de tourisme israéliens ne sont délivrés aux Français qu’après avoir subi un interrogatoire serré aux aéroports de départ ou d’arrivée. À Roissy, des agents du Mossad, suspicieux, interrogent longuement les voyageurs, parfois pendant près d’une heure. Porter un nom musulman est rédhibitoire. Les militants de la cause palestinienne ou des droits de l’homme sont, la plupart du temps, refoulés ! Les policiers demandent la raison du voyage en Israël, qui l’on y connaît : noms et adresses. À la question : « Transportez-vous des armes, un couteau, de la drogue ? », le moindre tremblement dans la voix est noté. Des passagers ont droit au contrôle de leurs boîtes mails, et à des questions sur leurs contacts. D’autres doivent justifier de virements bancaires. Au moindre soupçon, l’entrée peut être refusée. À l’arrivée à Tel-Aviv, rebelote… et gare si une réponse diffère un tant soit peu de celle faite à l’aéroport de départ.

Après la frontière, suivant l’intérêt que porte le Mossad au touriste, un visiteur voyageant seul doit s’attendre à être suivi, à subir des contrôles inopinés, à avoir ses bagages discrètement fouillés à son hôtel. Certains militants pro palestiniens que l’on a laissé entrer volontairement, se sont retrouvés avec de la drogue ou une arme dans leur valise. Pour eux, le marché est le suivant : collaborer ou être incarcéré.

Selon Bernard Squarcini, chef de la DCRI (ex DST), Mohamed Merah a été brièvement interpellé à Jérusalem, « porteur d’un canif », puis relâché (4). Arrêté quelques mois plus tard en Afghanistan pour « infraction au code de la route », il sera renvoyé en France après une dizaine de jours passés dans une prison américaine. Il figurait depuis sur la « no-fly list » étasunienne. En 2011, Merah s’entraînera au Pakistan, dans la zone tribale du Waziristan, repaire d’apprentis djihadistes… et d’espions.

Mystérieux visas

De nombreux pays arabes refusent l’entrée aux visiteurs ayant un visa israélien sur leur passeport. C’est le cas de la Syrie et du Liban. La Jordanie et l’Égypte qui entretiennent des relations diplomatiques avec Israël les acceptent, l’Irak aussi depuis 2003, mais sans le reconnaître. Après son séjour en Israël, Mohamed Merah pouvait se rendre en Jordanie, par le pont Allenby qui enjambe le Jourdain, et peut être ensuite en Irak, mais en Syrie certainement pas. Il lui aurait fallu passer par Chypre et avoir un passeport arabe, ce qui n’était pas le cas. Sur ce point, les déclarations de l’« officier supérieur américain » et de Bernard Squarcini ne tiennent pas bien la route. D’autres pistes sont à suivre, moins convenues.

(1) Mohamed Merah, un membre actif de la mouvance djihadiste internationale (Le Monde – 23/3/12) : http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/03/22/mohamed-merah-un-membre-actif-de-la-mouvance-djihadiste-internationale_1674086_3224.html
(2) Mohamed Merah a-t-il voulu se faire exploser en Israël ? (JSS news - 25/3/12) : http://jssnews.com/2012/03/22/mohamed-merah-a-t-il-voulu-se-faire-exploser-en-israel/
(3) idem.
(4) Bernard Squarcini : « Nous ne pouvions pas aller plus vite ». Interview (Le Monde – 23/3/12) : http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/03/23/toulouse-les-revelations-du-patron-du-renseignement_1674664_3224.html


Mohamed Merah a-t-il roulé la DCRI dans la farine ?
Yves Bonnet, ancien patron de la DST (Direction de la Surveillance du Territoire, devenue DCRI après avoir fusionné avec les RG) confirme dans le quotidien toulousain La Dépêche ce que certains observateurs avisés pensaient tout bas : Mohamed Merah « avait manifestement des relations avec la DCRI… c’est-à-dire qu'il avait un correspondant au Renseignement intérieur. Alors appelez ça « correspondant », appelez ça « officier traitant »… je ne sais pas jusqu'où allaient ces relations, voire cette « collaboration » avec le service, mais on peut effectivement s'interroger sur ce point ».
Pour Yves Bonnet « Claude Guéant n'avait absolument pas à communiquer. C'est tout à fait clair. Le ministre de l'Intérieur n'a pas à intervenir dans une affaire qui est entre les mains des juges. Non seulement l'autorité administrative n'a pas à interférer sur l'enquête - je rappelle que M. Guéant, tout ministre qu'il soit, n'est pas officier de police judiciaire - mais il a encore moins à commenter le déroulement de l'enquête.
À ceux qui, à droite, disent qu’il tire contre son camp, Yves Bonnet répond : « J'ai été directeur de la DST sous des gouvernements de gauche, la suite a prouvé que je n'étais pas de gauche puisque je suis devenu député UDF, mais la gauche ne m'a jamais demandé ma carte et j'ai pu agir de manière totalement libre, sans contraintes et avec le soutien de mes ministres, singulièrement Gaston Deferre. Dire que la gauche est plus laxiste que la droite, c'est du grand n'importe quoi ».
Beaucoup de questions restent posées… Sur une affaire comme celle-là, dit-il, il faudrait une expertise de l'Inspection générale de la police nationale et de l'inspection générale de la gendarmerie. Il regrette que Mohamed Merah « n'ait pas été pris vivant ».

Source : Mohamed Merah avait des relations avec la DCRI, selon l'ex-patron de la DST, propos recueillis par Pierre Challier (La Dépêche - 27/03/2012)
http://www.ladepeche.fr/article/2012/03/27/1316372-les-considerations-mediatiques-l-ont-emporte-sur-tout-le-reste.html


Par : Gilles Munier dans

_________________
Montage bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MissNchrea
Confirmé
Confirmé


Nombre de messages : 2150
Date d'inscription : 31/07/2008

MessageSujet: Re: Mohamed Merah en Israël : questions sans réponse...Mohamed Merah a-t-il roulé la DCRI dans la farine ?   Mer 28 Mar - 17:22

Merci Tikka pour ce sujet... que j'arrive pas ni à comprendre ni à suivre, tellement les médias en parlent (TV, Radio, Journaux, Internet , ...) et comme par hasard ça coïncide avec les élections présidentielles en France...

Je surfais sur Internet pour lire davantage sur ce sujet, et la, je tombe sur des sujets intéressants, et surtout les commentaires des internautes que je partage :

1- http://uriniglirimirnaglu.unblog.fr/2012/03/22/mohamed-merah-vrai-terroriste-idiot-utile-ou-victime-dun-complot-etatique/

Mohamed Merah, vrai terroriste, idiot utile ou victime d’un complot étatique
Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 3 : 30
source : http://www.alterinfo.net/Mohamed-Merah-vrai-terroriste-idiot-utile-ou-victime-d-un-complot-etatique_a73372.html?com#com_2921394
Zeynel CEKICI

Dans ce qui semble être un nouveau complot politico-médiatique, beaucoup d’interrogations viennent à l’esprit, notamment pourquoi maintenant juste en période électorale dont l’issue semblait incertaine, voire un risque de changement radical de paysage politique.
Comme je l’avais indiqué le jour même des meurtres de Toulouse, les musulmans vont une nouvelle fois être la cible de ce qui semble être un complot étatique et payer les pots cassés.
Ce jeune français d’origine algérienne serait à l’origine des meurtres de Montauban et ceux de Toulouse a indiqué Claude Guéant, ce qui reste encore à prouver. Selon les affirmations du ministre de l’intérieur, cet individu serait surveillé depuis quelques années déjà. Comment se fait-il que les services français pourtant réputés très efficaces n’aient pu empêcher ces attentats, alors même qu’aucun musulman n’échappe à la surveillance de ces services et a fortiori ceux qui ont effectués des voyages en Afghanistan ou au Pakistan?
Nous avions déjà démontré par le passé comment les services occidentaux fabriquent l’opinion et manipulaient les auteurs des attentats imputés aux islamistes, allant jusqu’à les inciter à passer à l’acte, voire même les recruter en se faisant passer pour une organisation terroriste.
La question qui se pose maintenant c’est de savoir pourquoi les services français n’ont-ils pas neutralisé cet homme tout de suite après les meurtres des soldats d’origine musulmane, est-ce que le clan Sarkozy a laissé faire si ce n’est pas organisé à des fins électoralistes ?
Quoi qu’il en soit, beaucoup de zones d’ombre dans cette affaire absconse, et qui plus est, cette revendication de vengeance au nom des enfants palestiniens semble sibylline et plus que suspecte qui au final ne sert que la cause sioniste.
Il est fort probable qu’à l’instar de Khaled Kelkal assassiné en 1995, cet individu sera »liquidé » afin d’appuyer la thèse officielle.
A qui cette nouvelle affaire va t-elle profiter ?

Mercredi 21 Mars 2012

le lien de cet article : http://uriniglirimirnaglu.unblog.fr/2012/03/22/mohamed-merah-vrai-terroriste-idiot-utile-ou-victime-dun-complot-etatique/

c'est intéressant aussi de lire les commentaires. ce qui nous pousse à lire l'article du lien suivant : http://www.alterinfo.net/Presidentielles-2012-Attentats-False-Flag-et-consequences-pour-les-musulmans-francais_a59848.html

2 - Présidentielles 2012: Attentats False Flag et conséquences pour les musulmans français.

Samedi 11 Juin 2011

Il nous a été donné d’apprendre par diverses voies et autres sources crédibles, qu’une série d’attentats sur le sol français visant des populations innocentes « Seraient » en préparations dans le cadre de la campagne électorale présidentielle 2012 parallèlement aux campagnes islamophobes et racistes délibérément orchestrées en sous main par des officines occultes
Avec la complicité bienveillante des autorités françaises elle mêmes.
Tout ce scénario ne viserait rien que moins à mettre au banc de la société française une frange importante de citoyennes et citoyens dont la confession religieuse semblerait être subitement devenue un sujet de controverses et de suspicions, fruit d’un imaginaire en mal d’ennemis, et dont le seul but serait de détourner l’attention des françaises et des français, dont nous faisons partie,
De l’enlisement de nos gouvernants dans des affaires nombreuses et plus scabreuses les unes que les autres mettant à nues l’indigence et l’incompétence à offrir des perspectives d’avenir et mettre un terme au dépeçage du contrat social et à la précarisation voulue et décidée.
Les citoyennes musulmanes et les citoyens musulmans ne sont en rien responsables de la déroute et de l’enlisement de la France dans des crises successives dont ils sont d’ailleurs pour la plupart les premières victimes sociales et économiques.
Les citoyennes musulmanes et les citoyens musulmans de France dénoncent tout acte de violence sous toutes les formes possibles et imaginables dont pourraient être victimes qui que ce soit dont eux-mêmes et qui viserait à les stigmatiser plus encore qu’ils ne le sont déjà, à tord.
Les calculs étroits politiciens qui n’hésiteraient pas à mettre en péril la vie d’innocentes vies humaines pour parvenir à leurs fins, seront à mettre sur le compte des innombrables crimes commis au nom d’intérêts occultes illégitimes inavouables et dont les citoyennes musulmanes et les citoyens musulmans ne sauraient être les boucs émissaires.

Samedi 11 Juin 2011

http://www.alterinfo.net/Presidentielles-2012-Attentats-False-Flag-et-consequences-pour-les-musulmans-francais_a59848.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mohamed Merah en Israël : questions sans réponse...Mohamed Merah a-t-il roulé la DCRI dans la farine ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Têtière SIRONA CYBEX défectueuse depuis achat et SAV sans réponse
» conduite taxi baché sans attestation
» Questions importantes lors d'un entretien d'embauche
» travail sans contrat signé
» Les 20 questions essentielles avant de se mettre à son compt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thamurth Ith Yaala :: Discussions Generales :: Actualités, Evènement, Quotidien-
Sauter vers: