Thamurth Ith Yaala

Forum, discussion, échanges, avis des Yaalaouis.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Il faut toujours serrer fort contre soi les choses simples et ne pas les laisser aller plus loin que l'avenir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
enseignante
Confirmé
Confirmé


Féminin
Nombre de messages : 53
Age : 49
Localisation : algerie
Emploi/loisirs : enseignement- poésie-randonnées-bénévolat
Humeur : parfois
Date d'inscription : 05/02/2012

MessageSujet: Il faut toujours serrer fort contre soi les choses simples et ne pas les laisser aller plus loin que l'avenir.    Jeu 19 Avr - 21:16

Écrire est un acte d'amour. S'il ne l'est pas, il n'est qu'écriture.
(Jean Cocteau)
Certains jours, j'envie ces personnes qui sont si sûres d'elles, qui ont la réplique au moment où il faut, qui ne se laissent pas déstabiliser facilement, qui parlent facilement en public, qui ne se laissent pas marcher sur les pieds.
Certains jours, j'envie ces personnes qui osent...

Tout le contraire de moi, quoi !
Que nos souffrances soient anciennes, ou que nous ayons l'art de les créer et de les recréer, être sujet de sa vie, sujet d'une vie heureuse, consiste déjà à prendre conscience que cet autre, ces autres que nous avons fait entrer dans notre vie sont tels qu'ils sont car nous avons bien voulu qu'ils le soient. Ceux qui ont un comportement à tendance paranoïaque, voyant toujours à l'extérieur d'eux-mêmes la cause de leurs malheurs, ne remettent jamais en question leur propre responsabilité dans ce qu'ils vivent. En ce sens, ils ne répondent pas de leurs actes.
Or être responsable de soi et des autres, c'est savoir prévoir les conséquences de ses actes et ensuite les reconnaître comme telles. Si j'agis ainsi, cela peut entraîner telle ou telle réaction que je dois envisager avant d'agir. Et si je constate, à travers ce que je vis, telle conséquence de mes actes, je me dois envers moi-même, comme je le dois aux autres, d'essayer d'en comprendre les raisons. Chacun devrait, avant d'exiger de l'autre qu'il puisse s'expliquer sur sa conduite, avoir le courage, en son âme et conscience, de se demander à lui-même : « Pourquoi j'agis ainsi ?
enseignante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thiziri
Confirmé
Confirmé


Masculin
Nombre de messages : 756
Age : 57
Localisation : Ith Yaâla (Genéve)
Emploi/loisirs : Transport/voyage
Humeur : reelaaxeee..
Date d'inscription : 11/04/2011

MessageSujet: Re: Il faut toujours serrer fort contre soi les choses simples et ne pas les laisser aller plus loin que l'avenir.    Ven 20 Avr - 6:40

Bienvenue parmi nous à nouveau chere enseignante comme ça on a quatre voix féminines au lieu de trois !
Il est important à mes yeux d'entendre des femmes de chez-nous participer et débattre dans ce forum. Car comme vous le savez tous, il existe dans notre région comme ailleurs une organisation sociale et des traditions qu'on ne veut pas trangresser ou dépasser...
Ce forum peut aussi être aussi pour moi un espace convivial d'expression libre à consommer avec modération. Même pour celles et ceux qui ont oublié ou ne maîtrisent pas leur langue maternelle ou paternelle kabyle ou même qui ne parlent tout simplement pas cette langue.
Par ailleurs, il est tout à fait légitime chere cousine enseignante qu'il t'arrive parfois d'envier ces personne qui ont le verbe facile en public. Je pense que tu peux exploiter ce sentiment d'envie que tu éprouves par rapport à ces personnes afin de leurs ressembler et d'être comme eux ..
Je trouve intéressant aussi ton 2ème questionnement qui rend chacun de nous à soi-même et à sa responsabilité personnelle. N'est-on pas responsable que sur soi-même ou on l'est aussi sur les autres ??
Si j'ai bien compris ton analyse, une personne qui agit pour soi peut ne pas prendre en compte l'autre et donc lui faire mal. Alors qu'une personne qui agit en prenant compte l'autre peut éviter de lui faire mal. Cela traduit que notre liberté s'arrête où commence celle des autres..
Je pense que ni parfois ni toujours on crée ou recrée ses souffrances même si elles sont anciennes elles ne dépendent pas tout à fait de nous. D'après toi ceux qui voient que l'extérieur d'eux même est la cause de leur malheur ne dépendent pas de leurs actes et n'admettent pas leur responsabilité, ceux-là sont entièrement objectifs, contraires aux premiers , que tu cites dans le même paragraphe, ils sont subjectifs.
A mon avis les facteurs qui régissent le comportement humain sont à la fois objectifs (qui dépendent de la vie donc de l'extérieur) et subjectifs (qui dépendent de soi donc de l'intérieur) . Le moyen de composer avec les deux ou de concilier entre ces deux facteurs est la raison. Je rajouterai que cette raison doit être sage avant même d'être logique. Car comme dit le dicton : " le coeur à des raisons que la raison ne connait pas"
Il ressort de ton texte chere cousine différents thèmes philosophiques qui touchent au rationalisme pragmatique de Descartes par exemple et l'existentialisme de Sartre. Je vois aussi que tu a traité le thème de responsabilté et la causalité de Bergson et pour finir je crois que tu as touché aussi à la liberté dont a parlé aussi J.J Rousseau. Merci pour cette parenthèse philosophique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Il faut toujours serrer fort contre soi les choses simples et ne pas les laisser aller plus loin que l'avenir.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» faut toujours que ca tombe sur moi!
» Je vais porter plainte contre mon patron.
» Questions Générales
» Faire face aux Ides d’octobre Contre le monétarisme, un système de crédit public
» Taxes par défaut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thamurth Ith Yaala :: Culture :: Culture, Art, Musique, ...-
Sauter vers: