Thamurth Ith Yaala

Forum, discussion, échanges, avis des Yaalaouis.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hommage à Rachid Aliche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tikka
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6081
Age : 56
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Hommage à Rachid Aliche   Mar 4 Nov - 21:21

Hommage à Rachid Aliche La lumière inoubliable

C’est avec des larmes aux yeux et plein d’émotions, que de nombreux témoignages et notamment son frère aîné, Hacen Aliche et autres compagnons, comme, Bali Abdelmadjid, Arezki Grine, deux de ses anciens compagnons, M. Guerfi Mohamed, ancien directeur de la Chaîne 2 et conseillé du directeur général de la radio nationale, mess Azzedine Mihoubi, ainsi que M. Said zanoun, si l’Hachemi Assad du haut commissariat à l’amazighité, Medjahed Hamid, et tant d’autres qui ont tenu à rendre un vibrant hommage au défunt Rachid aliche,en Témoignant sur la vie, les œuvres littéraire et radiophonique à la Radio nationale chaîne 2, l’après midi du mercredi 29 octobre 2008, à l’occasion du 13e salon international du livre d’Alger, sous le slogan, oh ! combien consciencieux et salutaire avec "raconte moi un livre". Les remerciements et reconnaissances, vont droit au président-directeur général de l’Anep M. Ahmed Boucenna, et son équipe, qui a ouvert l’espace, mais aussi le cœur et l’esprit à la réhabilitation des valeurs nationales dans toutes ses diversités, entre autres le créateur Rachid Aliche.

Appuyé, par la projection d’un entretien de vidéo accordé de son vivant par le défunt, tout souriant, serein et plein de vie, l’auteur du premier roman en langue amazigh intitulé "ASFEL", édité et distribué dans la clandestinité dans les années 80, à réussi à réunir et éveiller l’intelligence et éduquer des enfants du pays, de même langue et culture durant des décennies. Il a consacré sa vie à l’identité, non seulement de son vivant, mais aussi et même après sa précoce disparition le 18 mars 2008.

Il a réussi aussi à travers sa mémoire d’unificateur et de rassembleur, les retrouvailles entre les amis et compatriotes de la même cause juste qui ne se sont pas vus depuis 20 ans ou plus. M. Bali Abdelmadjid, animateur à la radio Chaîne 2, dans les années 60 à 70, compagnon de longue date du défunt, témoignera en homme sensible et de conscience sur la valeur grandiose de son ami "Rachid est un éducateur qui a ancré la culture dans l’esprit de nos enfants à travers son émission radiophonique à la Chaîne 2. C’est aussi un éducateur qui a fortifié la personnalité de l’enfant, il ne le ridiculise pas", tout en mettant en exergue la richesse du lexique amazigh chez Rachid Aliche, chez lequel il trouve des solutions, disponibilité et spontanéité. Approchant l’aîné de la famille, mess Aliche Hacen, à qui nous devons des excuses pour l’avoir fait pleuré en l’interrogeant sur la vie et l’œuvre de son défunt jeune frère Rachid, il répond, "je suis le frère aîné, né en 1946 et lui en 1953. Notre père et mort en 1958. C’est maintenant que je découvre réellement la valeur réelle de rachid. Il était très discret à la maison. Il aimait rester en compagnie des personnes âgés. Il était aussi l’ami intime de Mohamed Haroun, ils se rencontraient souvent… ", Des larmes aux yeux, il Interrompt son témoignage un moment, "nous sommes restés bouche-bé. Rachid est mort sans le connaître réellement". M. Hachement Assad, membre très actif du Haut commissariat à l’amazighité (HCA) depuis sa création, a insisté sur la nécessité de conjuguer les efforts, pour la réhabilitation de la mémoire et des œuvres du défunt qui devront faire la joie de très nombreux lecteurs, en mettant en exergue l’importance du support audiovisuel, pour la réalisation d’un film sur le personnage, désormais, inscrit en lettre d’or, sur le registre de l’histoire de l’identité nationale.

Par ailleurs, au delà de son activité linguistique, éducative et identitaire, l’inoubliable Rachid Aliche, et aussi membre actif dans la commission du jury de l’office national des droit d’auteur (ONDA), pour la sauvegarde et la promotion de tamazight dans toutes ses dimensions. Né le 07 avril 1953, dans une famille modeste à Thagmount Azzouz, le défunt Rachid aliche, est l’auteur du premier roman en langue amazigh, intitulé " Asfeld ", édité dans les années 80 dans la clandestinité. Son deuxième roman est intitulé " Faffa ", 143 pages, édité en 1986. Deux ouvrages édités acompte d’auteur, en outre, il est aussi, producteur de la fameuse émission pour enfants à la Tadio nationale Chaîne 2, depuis les années 90, à nos jours, l’importance d’une telle émission, gagne de plus en plus en pérennité et en espace dans les esprits et cœur des millions d’enfants d’Algérie. Repose en paix M. Aliche Rachid, le devoir de conscience est accompli.

Amar Chekar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Hommage à Rachid Aliche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hommage à Rachid Aliche
» Hommage à Ferhat Abbas et Benyoucef Benkhedda
» L’hommage de Yasmina Khadra à Tahar Djaout .
» Hommage aux associations de Kabylie...
» Hommage à nos soldats

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thamurth Ith Yaala :: Culture :: Culture, Art, Musique, ...-
Sauter vers: