Thamurth Ith Yaala

Forum, discussion, échanges, avis des Yaalaouis.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Article choisit...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tikka
V.I.P.
V.I.P.


Masculin
Nombre de messages : 6081
Age : 55
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Article choisit...   Mar 3 Juil - 12:53

Les jeunes d'aujourd'hui.

Les jeunes d'aujourd'hui sont certainement aussi intelligents que leurs aînés ; ils ont (ceux qui contestent à travailler) un « bagage » de connaissances techniques et scientifiques probablement supérieur. Mais sur le plan de la morale, sur le plan du caractère, du sens des devoirs et des responsabilités, de l'expérience de la vie, sur le plan de la raison et du simple bon sens, ils leur sont, certainement, et de très loin, inferieurs. Et cela est d'ailleurs parfaitement normal, parfaitement explicable, parce que les générations d'autrefois ont vécu sous le signe de la difficulté ; tandis que les générations actuelles vivent sous le signe de la facilité.

Autrefois, à peine était-il né, que l'être humain était presque inévitablement en proie à toute une série de maladies qui lui imposaient l'apprentissage de la souffrance au seuil d'une vie qui serait tout entière hérissée d'obstacles, de luttes, de sacrifices, dans tous les domaines : de la santé, de l'hygiène, de l'existence quotidienne, des études, du travail, des simples loisirs et des distractions.

Aujourd'hui, dès le berceau, le nourrisson se voit administrer une série de piqûres qui le protègeront contre autant de fléaux qui faisaient le tourment et la terreur des mères de jadis. À peine saura-t-il se traîner à quatre pattes que, Dieu de la création déjà, il lui suffira d'appuyer sur un bouton pour accomplir instantanément le miracle de la lumière, de la chaleur, du son, des images vivantes et coloriées. À peine pourra-t-il se tenir sur ses jambes qu'il aura entre les mains de beaux livres illustrés, des jouets « éducatifs » qui lui permettront « en jouant », comme dit la publicité, « sans effort », d'apprendre à lire et à compter ; et il aura, un peu plus tard, des écoles accueillantes, gaies, bien chauffées, bien aérées, et toutes les facilités que la pédagogie moderne met à sa disposition. À peine commencera-t-il à pendre conscience du monde qui l'entoure qu'il se verra possesseur de biens, de commodités, de plaisirs(les appareils électro-ménagers, l'automobile, les vacances, à la campagne ou à la mer) qui jadis n'existaient même pas, ou qui n'étaient gagnés, conquis, qu'au prix de longues et dures années de travail, de sacrifices et de privations.

Autrefois, dans la plupart des familles aisées, une éducation sévère (à la maison, au collège ou au pensionnat) remplaçait, pour ce qui est de la formation du caractère, les difficultés et les privations qu'enduraient les enfants des familles pauvres. Et, de nos jours, grâce au progrès de la technique et à l'évolution sociale, il est indiscutable que la plupart des enfants des familles dites « modestes » disposent de facilités plus grandes que les enfants des familles aisées d'autrefois.

Non, les jeunes gens d'aujourd'hui n'ont pas, ne peuvent pas avoir la même maturité que ceux des générations précédentes, même si, sous certains aspects, ils ne sont, hélas, que trop prématurément vieillis, comme les fruits cueillis trop verts et qui pourrissent avant d'avoir mûri.

Jean Haupt. Le Figaro.1975.

_________________
Montage bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Article choisit...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Article choisit...
» question sur l'article 5.1
» convention collective article 15
» Recherche un article de lentreprise.com
» article sympa sur des femmes qui ont réussi: tjs motivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thamurth Ith Yaala :: Divers :: Autres-
Sauter vers: