Thamurth Ith Yaala

Forum, discussion, échanges, avis des Yaalaouis.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Itinéraire d'une Femme kabyle (Zehira KARA) ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tikka
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6080
Age : 56
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Itinéraire d'une Femme kabyle (Zehira KARA) ...   Lun 15 Oct - 17:41





Ça déballe ça court, ça dérange. J’aime quand ça dérange. J’aime les parfums enivrants qui viennent de loin, de l’enfance innocente et insouciante. J’aime ces nuages de poussière et le bruit des sabots au moment où le bétail rejoint son écurie. J’aime ces détours quand je suis à califourchon sur un âne, ma tête couverte d’un chapeau de paille. Nous arrivons enfin à la maison où ma tante et ma grand-mère maternelle nous attendaient sur le pas de la porte. Des bassins d’eau nous accueillaient pour nous débarbouiller, nous dégraisser conviendrait mieux. Ensemble, MERZOUK, MELHA, mon oncle OUALI et naturellement ma sœur FADMA. J’aime à me replonger dans ces moments quand ma tante nous tendait ces beignets chauds ! On se gavait vraiment. Ils sont drôlement bons, très sucrés, ces gâteaux traditionnels. Ce qui convenait parfaitement à nos caprices d’enfants.

Le soir tombé, le paysage qui s’offrait à nous était féerique. Les derniers rayons de soleil caressent la surface de la rivière. Mon Dieu ! que tout ça dure ! comme une sorte d’héritage, toute ma vie future ; ça vient de mon berceau, à ma naissance… Moi qui suis privée du moindre souvenir du sourire paternel, je retrouve, en échange celui la nature divine qui m’envoûte et me procure une joie immense que je savoure en cachette, à l’intérieur de moi-même. C’est peut être cela le bonheur.

Nous sommes maintenant autour du kanoun. C’est le moment des devinettes. Elles fusent comme des flèches de partout. Nos esprits étaient intensément sollicités. C’est un véritable concours qui s’organisait spontanément, et de façon très ordonnée. Très tard dans la nuit, quand tout le monde est lassé, bercé par le sommeil, c’est à ce moment que je me glissais entre tante Melha et Fadma, j’écoutais et alors que la fatigue me brisait, les images de la course pour récupérer les agneaux sous les oliviers finissaient par me vider de mes dernières énergies. Pour manger, je me rappelle bien : je tendais la main mais je n’arrivais pas à porter la cuillère à la bouche, morte de fatigue. Je me laissais alors, volontiers tomber dans les bras de Morphée.

On se lève le matin, une fois de plus le soleil jette son dévolu sur l’oued Sebaou. Il est à moitié vide ; c’est l’été et dans les grandes crevasses remplies d’eau paisibles, les écailles de poissons d’eau douce étincellent aux rayons du soleil argenté. L’horizon est cerné par un fond d’un vert d’orangers ; je me frotte les yeux. La nuit, j’ai beaucoup dormi et j’ai crié dans mon sommeil « Yemma ! », Melha me réveilla, alluma la lampe à pétrole, me rassura et je me rendormis aussitôt, blottie contre son corps chaud.



Comme je voudrais repartir dans ce monde. Redécouvrir encore et encore cet amour qui m’a permis de tenir sur mes jambes fragiles. Les après-midis, nous jouions aux osselets à l’ombre des vergers pendant que les adultes faisaient la sieste. Le parfum des poiriers, des grenadiers nous enivrent mais nous n’avions pas le droit de cueillir ces fruits qui n’étaient pas encore mûrs. Hélas ! L’interdiction n’était jamais respectée car c’était moi-même qui cueillais ces fruits « défendus ». Alors, pour ne pas être grondés, on ménageait l’humeur des adultes en enterrant les pelures des grenades qu’on dégustait.

Qu’est ce que j’aimais Jeddi, ce vieillard aux cheveux argentés ! Qu’est ce que j’aimais ses retours de marché quand dans ses énormes poches, sous son burnous blanc je trouvais les bonbons qu’il nous achetait. Je m’endormis ce soir, je fermais les yeux sur les visages de ceux que j’aimais dans mon enfance, ces visages, ces sourires qui m’avaient fait oublier le froid, la faim, qui m’avaient essuyé les larmes …

Quelques mois après l’indépendance, je ne me souvenais point de la guerre. Les images qui me revenaient étaient celles des premiers jours de la fin de cette guerre qu’on disait atroce, de camions remplis de gens allant manifester leur joie partout.

Quel bonheur d’être un peuple libre !

Mais hélas, pour ne plus jamais l’être par la suite. …

Je profite de ces jours pour me reposer, je suis très fatiguée, Décembre est un mois que je déteste ; je déteste les jours de fête, je déteste aussi les retrouvailles en famille parce que je ne retrouve pas cette atmosphère d’autrefois, parce que les visages de ceux que j’ai aimés ne sont plus là …



Zehira KARA
Itinéraire d'une Femme kabyle de 1962 à nos jours. Tadmaït-Nanterre (Récit)
Éditions L’Harmattan
Paris. 2009
...Source:Timkardhit.Bibliothèque virtuelle de Kabylie

_________________
Montage bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thala
Confirmé
Confirmé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 503
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: Itinéraire d'une Femme kabyle (Zehira KARA) ...   Mar 16 Oct - 13:09

Qu’est ce que j’aimais Jeddi, ce vieillard aux cheveux argentés ! Qu’est ce que j’aimais ses retours de marché quand dans ses énormes poches, sous son burnous blanc je trouvais les bonbons qu’il nous achetait.

ce passage m`a profondement emue : je m`y suis totalement reconnue ,
qu`est ce que j`aimais mes deux ````jeddi ``paternel et maternel ( athen yerham rebbi ), je passais mes vacances chez eux a ith Yaala ,une moitié chez l`un une autre moitié chez l`autre .
le mercredi ,jour du marché ,je guettais le retour de mon grand pere du souk n`larbaa .Sagement assise devant la porte d`entree ou il yavait une sorte de banc en ciment ( thassedart) je l`entendais parler de loin , sa voix rauque et douce resonne encore dans mes oreilles ,il descendait de ladjmaa vers la maison ,lancant des bonjours en plaisantant aux personnes , des jeunes surtout, qu`il croisait partant au marche alors que lui en revenait .
des que je le vois pointer au tournant qui mene vers la maison je cours vers lui ,le debarasser des sacs de provisions ,bien sur il y`en avait un pour moi :
il m`achetait cette sucrerie propre a la region ( el halwa nel jilali ) des batons de sucres colorés croustillants ,qui fondent dans la bouche
j`avais aussi droit a elhalwa n smid ( toute aussi coloree ..faut dire qu`on aimait bien ce genre de sucreries aux couleurs ecarlates )
comme j`etais tres gatee ,j`avais droit des fois a une djebba ( n setif nigh el kbayel) a des sandales en nylon pour marcher dans l`eau .....

Mon dieu que de doux souvenirs ....
merci Tikka ,du partage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tikka
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6080
Age : 56
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Itinéraire d'une Femme kabyle (Zehira KARA) ...   Mar 16 Oct - 13:41

... même moi en lisant ce résumé wallah je me suis retrouve dans le bain d'antan...

_________________
Montage bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chlita
Confirmé
Confirmé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 364
Date d'inscription : 03/10/2012

MessageSujet: Re: Itinéraire d'une Femme kabyle (Zehira KARA) ...   Mer 17 Oct - 12:35

Bonjour!
Zehira KARA, Ahcène AZZOUG, je ne connaissais pas ces deux auteurs, merci Tikka.
Je suis comme vous, je me reconnais un peu dans certain passage.
Dite-moi tout les deux (Thala&Tikka vous avez lu ces deux livres??? faut-il les lire avec un paquet de mouchoir ou un rouleau de sopalin?? Very Happy
En ce moment chez moi il y a la foire aux livres, c'est des livres d'occasions, mais en bonne état, vous savez les livres en France coûte cher a la Fnac; Alors, je vais essayer de les trouver a la foire aux livres! Tous les ans je fais le plein( je ne suis pas radine, mais tout de même) Wink


bonne journée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thala
Confirmé
Confirmé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 503
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: Itinéraire d'une Femme kabyle (Zehira KARA) ...   Mer 17 Oct - 13:32

Bonjour Chlita
je n`ai malheureusement pas encore lu aucun de ces deux livres ...
comme je vis dans un pays plutot arabo-anglophone je trouve rarement de bons livres francais .a moins que j`aille a la bibliotheque de l`alliance francaise ,quand je peux ,mais je ne trouve pas beaucoup d`auteurs algeriens d`expression Francaise , surtout les nouveaux d`entre eux ..
alors des fois je me rabats sur des livres que j`achete a la derniere minute dans les librairies a l`aeroport le prix varie entre 800 et 1000 dinars algeriens en moyenne ,c assez raisonnable je trouve pour un livre de poche ...quand ce sont des livres bien ecrits ..
ceux que nous proposent Tikka ici sont dans ma liste ...mais je dois patienter jusqu`a mon prochain voyage ...
alors chlita si tu les trouves a la fnac ,tu me les envoies une fois que tu les auras lus... Smile
merci


Dernière édition par thala le Mer 17 Oct - 14:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rima
Cordon Bleu
Cordon Bleu
avatar

Nombre de messages : 1282
Date d'inscription : 09/07/2008

MessageSujet: Re: Itinéraire d'une Femme kabyle (Zehira KARA) ...   Mer 17 Oct - 13:57

Bonjour ,
Merci Thala

j'avais l'intention d ouvrir un sujet spécialement pour nos grand-pères et grand- mères aussi et réunir des photos ici où sur mon blog .
Partagez ce qu'il ont dit et fait pendant que nous pouvons nous souvenir encore .

J avais un grand père fabuleux qui n'est autre que Bezza nqaouech ( je crois que vous le savez déjà) et je regrette de ne aps avoir assez de photos de lui ni enregistrer ce qu'il disait
je donnerais ce qui reste de ma vie pour une soirée en sa compagnie avec mon père et le reste de la grande famille comme on le faisait à Guenzet pendant les vacances d'été

si vos grand parents sont encore vivants il faut prendre des photos enrgistrer ce qu'ils disent.


To be continued......


_________________
No plain , no explain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tikka
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6080
Age : 56
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: Itinéraire d'une Femme kabyle (Zehira KARA) ...   Mer 17 Oct - 16:14

Une aussi personne estimée par tous...tu as la chance d'avoir eu un grand père fabuleux Rima...At yerham Rebbi .

_________________
Montage bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chlita
Confirmé
Confirmé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 364
Date d'inscription : 03/10/2012

MessageSujet: Re: Itinéraire d'une Femme kabyle (Zehira KARA) ...   Sam 20 Oct - 10:49

Bonjour tout monde!
Bonjour Thala,
Enfin ,c'est le week-end qui s'annonce pour moi ! Avec un super temps 21° je sais tu vas rire, parce que chez toi il fait plus chaud, mais chez moi c'est l'automne.
Je te promets que ce week-end je vais a la foire aux livres et trouver les deux livres que Tikka nous as fait connaître, je vais l'ai acheté et si je ne l'ai trouve pas, je vais a la Fnac!
Après les avoir lu, promis que je te l'ai envois, laisse moi juste le temps de l'ai lire. Very Happy
bonne journée !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thala
Confirmé
Confirmé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 503
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: Itinéraire d'une Femme kabyle (Zehira KARA) ...   Sam 20 Oct - 19:47

Rima a écrit:
Bonjour ,
Merci Thala

j'avais l'intention d ouvrir un sujet spécialement pour nos grand-pères et grand- mères aussi et réunir des photos ici où sur mon blog .
Partagez ce qu'il ont dit et fait pendant que nous pouvons nous souvenir encore .

J avais un grand père fabuleux qui n'est autre que Bezza nqaouech ( je crois que vous le savez déjà) et je regrette de ne aps avoir assez de photos de lui ni enregistrer ce qu'il disait
je donnerais ce qui reste de ma vie pour une soirée en sa compagnie avec mon père et le reste de la grande famille comme on le faisait à Guenzet pendant les vacances d'été

si vos grand parents sont encore vivants il faut prendre des photos enrgistrer ce qu'ils disent.


To be continued......



bonsoir
en effet Rima c une tres bonne idee qui rejoint d`ailleurs celle de Thiziri ,approuvé par Mourad oussaid ,dans une autre rubrique ici sur le forum .
il est imperatif de sauver le peu qui reste de notre culture et nos traditions orales en passant a la production ecrite et photographiee,l`outil informatique que les jeunes manient avec dexterité ,s`y prete facilement ,nous avons juste besoin de references:en l`occurrence nos parents ou grand-parents

Rima, je ne savais pas que tu es la petite fille de l`illustre Bezza n`quawach ,ath yerhem rebbi
mais je sais maintenant d`ou tu tiens ta perspicacité Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thala
Confirmé
Confirmé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 503
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: Itinéraire d'une Femme kabyle (Zehira KARA) ...   Sam 20 Oct - 19:59

CHLITA a écrit:
Bonjour tout monde!
Bonjour Thala,
Enfin ,c'est le week-end qui s'annonce pour moi ! Avec un super temps 21° je sais tu vas rire, parce que chez toi il fait plus chaud, mais chez moi c'est l'automne.
Je te promets que ce week-end je vais a la foire aux livres et trouver les deux livres que Tikka nous as fait connaître, je vais l'ai acheté et si je ne l'ai trouve pas, je vais a la Fnac!
Après les avoir lu, promis que je te l'ai envois, laisse moi juste le temps de l'ai lire. Very Happy
bonne journée !


bonsoir chlita
les saisons ya longtemps que je ne les vis plus ,ici c pratiquement l`ete toute l`annee ,les etrangers qui vivent ici aiment bien ce climat ,il vivent en short et chemises hawaiennes toute l`annee ( au moins les week-ends)
,nous avons un pseudo-hiver qui resseemblerait a votre automne ou peut etre a votre printemps ,car il pleut rarement des fois jamais ,
mais la je vais te faire rire a mon tour : nous sommes partis a la plage aujourd`hui ,l`eau etait tres bonne ,froide :juste ce qu`il faut ,a souhait ...nous avons passé une tres belle journee .
j`espere que vous tous avaz passé une bonne journée.
merci Chlita ,pour les livres :rendez vous pris en 2013 a tizi mejber ...inchallah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
samsam
Confirmé
Confirmé


Féminin
Nombre de messages : 155
Age : 54
Localisation : alger
Emploi/loisirs : médecin
Humeur : ma devise rester positive autant que possible!
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: Itinéraire d'une Femme kabyle (Zehira KARA) ...   Lun 22 Oct - 23:07

bonsoir thala tu m'as fait rêver en lisant ton dernier message surtout quand tu évoques votre sortie a la plage avec le soleil toute l'année,tu dois donc vivre en afrique equatiriale ou dansl es Antilles ou qcq chose comme ça et ceci me rappelle mon enfance car j'ai vecu longtemps en Afrique noire! cela serait interressant que tu nous parles des coutumes du pays où tu vis pour faire un parallèle avec celles de notre region
ps je salue tous les yalaouis de ce forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Itinéraire d'une Femme kabyle (Zehira KARA) ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Itinéraire d'une Femme kabyle (Zehira KARA) ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Itinéraire d'une Femme kabyle (Zehira KARA) ...
» proverbe dit par une femme kabyle -
» la femme tuée par les militaire a friha
» la calebasse!!!
» Beni Yala....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thamurth Ith Yaala :: Culture :: Culture, Art, Musique, ...-
Sauter vers: