Thamurth Ith Yaala

Forum, discussion, échanges, avis des Yaalaouis.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tamazight et la réhabilitation de la « citoyenneté linguistique » en Algérie.

Aller en bas 
AuteurMessage
tikka
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6080
Age : 57
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Tamazight et la réhabilitation de la « citoyenneté linguistique » en Algérie.   Mer 5 Déc - 17:11


« L’Algérie est comme un corps humain, il ne peut rester debout sur une seule jambe »Larbi Ould Khelifa.

Assistant à un colloque sur l’aménagement linguistique abrité par l’université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou, M.Larbi Ould Khelifa L’ancien président du Haut conseil de la langue arabe et actuel président de l’APN a été honoré par le comité scientifique du colloque national sur la planification organisé par la faculté des lettres et sciences sociales, en signe de reconnaissance à son engagement en faveur de l’union linguistique en Algérie, à savoir les langues arabe et Tamazight. Selon les membres de l’institut de la langue arabe, l’hommage rendu à M. Larbi Ould Khelifa est largement mérité vu son engagement en faveur de la réhabilitation de « la citoyenneté linguistique » dans notre pays où les deux langues nationales, arabe et Tamazight, se doivent de cohabiter pour renforcer l’unité nationale.

En remerciant les séminaristes, M. Ould Khelifa s’est dit extrêmement honoré par cet hommage rendu par les universitaires spécialistes dans la linguistique, avant de plaider en faveur de la « dualité linguistique en Algérie », et ce dans le but renforcer la cohésion sociale de tous les Algériens. « Le pays est comme un être humain, il ne peut pas rester debout avec un seul pied », a-t-il admis, pour étayer son plaidoyer en faveur de la dualité linguistique dans notre pays.

M. Ould Khelifa a souligné également l’importance de l’apprentissage des langues étrangères à tous les niveaux de l’enseignement pour permettre aux Algériens l’accès aux différents technologies et savoirs là où ils se trouvent et avec n’importe quelle langue.

Venant de L’ex-président du Haut conseil de la langue arabe et actuelle président de l’Assemblé Populaire Nationale(APN), ces déclarations publiques et ces prises de positions du second personnage de l’Etat Algérien, sonnent comme une révolution dans cette approche et dans cette nouvelle perception de la citoyenneté linguistique algérienne où, pendant longtemps, la langue originelle du pays, bien que parlée par plus de 45% de la population , fût confinée à sa seule oralité en milieu familial et dans certaines régions seulement.

Ces déclarations représentent donc une avancée considérable pour ceux et celles qui luttent depuis longtemps à la réappropriation de notre patrimoine national linguistique ,culturel et historique.

Nous pouvons penser dès à présent que la déclaration de Tamazight en tant que langue officielle n’est plus qu'une petite question de temps. La prochaine révision de la constitution nationale offrira certainement cette opportunité immense pour que, sans complexe, l’algérien aura à se réconcilier d’abord avec lui-même, en se réappropriant sa langue, son histoire et son identité.

Fini donc le temps où Tamazight pouvait, à la limite, prétendre à une petite place de musée, comme patrimoine folklorique.

A Nedjar. in

_________________
Montage bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tamazight et la réhabilitation de la « citoyenneté linguistique » en Algérie.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tamazight et la réhabilitation de la « citoyenneté linguistique » en Algérie.
» En tamazight....
» L’enseignement de tamazight en régression
» Assa azekka Tamazight tella tella...
» Premier roman en Tamazight

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thamurth Ith Yaala :: Discussions Generales :: Débats et idées-
Sauter vers: