Thamurth Ith Yaala

Forum, discussion, échanges, avis des Yaalaouis.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tahar Gaïd, à propos de la femme dans l’Islam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MissNchrea
Confirmé
Confirmé


Nombre de messages : 2148
Date d'inscription : 31/07/2008

MessageSujet: Tahar Gaïd, à propos de la femme dans l’Islam   Lun 27 Mai - 11:02

Tahar Gaïd, à propos de la femme dans l’Islam : “Mettre un terme à l’idée de la supériorité de l’homme sur la femme

«Le Coran reconnaît à la femme des droits inconditionnels dans le domaine public et familial. Des droits qui sont aussi anciens que l'islam lui-même»


«Le Coran reconnaît à la femme des droits inconditionnels dans le domaine public et familial. Des droits qui sont aussi anciens que l'islam lui-même», a indiqué hier, Tahar Gaïd, écrivain et chercheur dans les aspects théoriques et pratiques de l'islam. Cet érudit qui animé une conférence sur «L’homme et la femme dans le Coran», organisée par le Haut conseil islamique, a appelé à mettre fin à l’idée de la supériorité de l’homme sur la femme. Pour le conférencier, les anciens commentaires du Coran ont été faits par des hommes. Ces derniers ont essayé de tirer avantage vers eux. Et aujourd’hui, ces mêmes commentaires, qui ont été faits selon lui dans un milieu patriarcal, sont repris ; or le Coran a libéré la femme.
«Dieu a favorisé les uns par rapport aux autres, certes, mais certains disent que le Créateur a favorisé les hommes au détriment des femmes. Ce qui est faux. Dieu a favorisé même les hommes par rapport à d’autres hommes.» Le conférencier a cité un autre exemple. Celui du mot «frapper» qui existe dans le Coran, mais qui a plusieurs sens. «Certains disent que parfois, il faut frapper la femme. Personnellement, je préfère le sens d’éloigner, écarter, admonester, mais pas frapper au sens propre du mot», a-t-il expliqué. «Le Coran nous dit suivez ce que vous dit le Prophète, et abstenez-vous de ce qu’il vous interdit. Et le Prophète n’a jamais frappé ses femmes, pourtant elles se sont révoltées parfois contre lui.» Concernant la création de la femme, le conférencier a rejeté l’idée qui parle de la création de la femme à partir de la côte d’Adam. Pour lui, cette idée est tirée d’histoires juives, puisque le Coran nous apprend que la femme a été créée de l’âme. «Dans les premiers commentaires, il y a beaucoup d’histoires juives qu’on retrouve dans la Bible et le Talmud, et les premiers commentateurs de l’islam se sont inspirés de ces anecdotes qui se sont perpétuées dans le temps et qu’on continue à répéter. Il faut changer ces idées surannées et poser le problème de l’égalité, en dépit des différences qui existent entre les deux sexes», a-t-il conclu.

Salima Ettouahria

http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/41666
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thiziri
Confirmé
Confirmé


Masculin
Nombre de messages : 756
Age : 58
Localisation : Ith Yaâla (Genéve)
Emploi/loisirs : Transport/voyage
Humeur : reelaaxeee..
Date d'inscription : 11/04/2011

MessageSujet: Re: Tahar Gaïd, à propos de la femme dans l’Islam   Mar 28 Mai - 1:31

Bravo MissNchrea pour cette parenthèse souvent oubliée délaissée et négligée car elle traite des droits et de la place de la femme dans l'Islam modéré et dans nos sociétés modernes . Il est important que des interventions comme la tienne cousin soient souvent publiées et étudiées pour rectifier et corriger la mauvaise image de la femme dans nos sociétés patriarcales. La femme est souvent incomprise pour ne pas dire maltraitée soumise et privée de sa propre volonté. D'ailleurs on la mariait très jeune en lui livrant des lourdes tâches de toute la maison ou de la ferme et ses animaux. Elle devait aussi s'occuper de toute la famille vivant avec son mari alors qu'elle ne devait en réalité s'occuper que de son mari selon la bonne lecture juste du coran comme l'explique très bien l'écrivain Tahar Gaïd.Cela se passait aussi et surtout chez-nous les kabyles comme le décrit si bien Idir dans sa chanson "Asendou".

L'Islam est venu pour libérer l'homme de ses complexes de supériorité de ses croyances obscures (l'adoration des objets, des statues, du feu, des animaux, du soleil, des hommes, des marabouts, des morts, des tombes ...etc.), pour l'adoration d'Allah son créateur unique sans associés Il est venu pour libérer aussi la femme et la protéger de ces pratiques qui la rabaissaient à un niveau très bas en la dénigrant et l'exploitant pendant toute les étapes de sa vie .

Je crois que l'image de la femme chez-nous a toujours été de près ou de loin liée aux lointaines traditions et pratiques archaïques depuis la Mésopotamie, les perses, les grecs, les Romain, les celtes, les viking à nos jours, ce qui arrangeait pas mal de nos hommes. Elle était privée de ses droits les plus élémentaires. La dévalorisation de la femme le mépris et l'irrespect dont elle était victime sont contraires au préceptes et aux vraies valeurs de l'Islam!!

En outre, en respectant la bonne lecture du coran Ibn Badis avec sa grande clairvoyance avait bien compris que la femme était la plate forme indispensable et la base nécessaire pour développer et former une société saine cohérente homogène et bien éduquée. Dès lors il a appelé à l'intégrer depuis son très jeune âge à l'école à l'instruction et aux différentes activités culturelles. Cette réforme sociale a débuté par un programme éducatif à l'échelle nationale depuis les années 1920. Il a ainsi arraché la femme algérienne à ce dogme social partial qui lui a fait beaucoup de tort pendant des siècles. A partir de là elle a retrouvé sa place initiale dans sa famille et dans la société. Elle est redevenu la petite fille adorée, la sœur aimée, l'épouse heureuse, la maman vénérée, la maitresse de maison respectée et l'éducatrice instruite par excellence qui nous produit et nous offre des générations bien éduquées .
Malheureusement il y a bien des femmes en Algérie qui souffrent toujours sous le poids du dogme social et des traditions archaïques obscurantistes qui n'ont rien à voir avec l'Islam de Tahar Gaïd ni avec la doctrine du grand réformateur Ibn Badis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tahar Gaïd, à propos de la femme dans l’Islam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tahar Gaïd, à propos de la femme dans l’Islam
» un article pour vous MESDAMES !!!
» Passeports et cartes d’identité biométriques...
» Inhumation des suppliciés au cimetière d'Ivry
» aurely : bonjour; femme de detenu depuis avril 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thamurth Ith Yaala :: Discussions Generales :: Actualités, Evènement, Quotidien-
Sauter vers: