Thamurth Ith Yaala

Forum, discussion, échanges, avis des Yaalaouis.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MAÂMAR FARAH À EL EULMA(SETIF)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tikka
V.I.P.
V.I.P.


Masculin
Nombre de messages : 6081
Age : 56
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: MAÂMAR FARAH À EL EULMA(SETIF)   Sam 21 Mar - 11:25

MAÂMAR FARAH À EL EULMA
Une pause pour une vente-dédicace

L’auteur s’est dit très ému à la vue des nombreux lecteurs qui sont venus le voir à la librairie.

C’est dans une ambiance bon enfant que le journaliste et écrivain Maâmar Farah, chroniqueur au journal Le Soir d’Algérie, a choisi de rencontrer son public et ses lecteurs lors d’ une pause vente-dédicace à la librairie Chebli Zir, organisée par son ami le cinéaste Ahmed, connu beaucoup plus par ses tournages de film en super 8.
C’est à lui que revient ainsi l’honneur d’organiser cette rencontre avec l’auteur des 300 Pauses-café, pour la première fois dans un espace de librairie loin des salons officiels de la culture.
Maâmar Farah s’est dit très ému à la vue des nombreux lecteurs qui sont venus à la librairie Chebli pour acheter ses oeuvres, à l’image de Les Sirènes de Cap-Rosa, 300 pauses-café, Soleil d’hiver, Express de nuit et le Rêve Sarde et aussi le petit livre dans une édition arabophone, Bassamat. Beaucoup de lecteurs ont profité, à cette occasion pour prendre des photos avec l’écrivain et discuter avec lui sur des questions culturelles diverses. «C’est une très bonne initiative de la part des organisateurs qui nous ont permis de rencontrer un grand journaliste et écrivain, comme Maâmar Farah», nous a confié un lecteur rencontré sur place.
De son côté, l’auteur a promis de ses lecteurs de revenir à El Eulma prochainement pour une autre rencontre culturelle.

Sadek DJERDI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tikka
V.I.P.
V.I.P.


Masculin
Nombre de messages : 6081
Age : 56
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Entretien avec Maamar Farah.   Sam 21 Mar - 11:31

«L’écriture est toute ma passion»

40 ans de journalisme, Maâmar Farah, attache actuellement beaucoup plus d’intérêt à l’écriture et au livre. Ses 300 Pauses-café Soleil d’hiver et l’Express de nuit et d’autres livres révèlent un écrivain de grand talent. Fondateur de plusieurs journaux, Le Soir d’Algérie, l’Horizon, Akhar Saâ et directeur à la rédaction pendant des années, il nous livre ici ses passions et son amour.

L’Expression: Votre virée à El Eulma, coïncide avec celle des politiciens à la course à la présidentielle, c’est un choix ou une simple coïncidence?
Maâmar Farah: Non, c’est une simple coïncidence, je n’ai rien à voir avec la politique, d’ailleurs j’ai arrêté d’écrire. Tout simplement j’ai voulu rencontrer mes lecteurs et ceux qui m’aiment à El Eulma. L’initiative est venue de la part de mes amis d’ici et j’ai répondu sans tarder à leur invitation et je n’hésiterai pas si d’autres occasions se présentent.

Quelle appréciation faites-vous de cette initiative?
Oui, je trouve que ça a été réussi, tout le monde est venu me saluer pour mes écrits, je trouve qu’il y a un lectorat francophone important, en dépit du large espace donné aux arabisants.

Votre histoire avec l’écriture et le livre remonte à quelle année?
C’est précisément en 2003, quand j’ai fondé avec certains amis Akhar Saâ (La dernière heure), un journal arabophone qui se diffuse d’Annaba. Bassamat, est donc mon premier livre, il faut dire, que je suis un ancien médersien. Mes premières études, je les ai effectuées en Tunisie. Peu de temps après les Sirènes de Cap Rosa est venu au monde, pourtant ce texte-scénario a été refusé par la commission de l’Entv, et puis après j’ai commencé à rassembler mes Pauses-café publiés au Soir d’Algérie dont je suis un de ses fondateurs.

Votre expérience journalistique vous aide-t-elle et quels sont vos projets?
Absolument, il est certain que 40 ans de journalisme m’a beaucoup aidé. J’ai commencé à Ennasr (en français) à l’âge de 15 ans, comme correspondant et je n’ai jamais cessé d’écrire, c’est ma passion.
Pour ce qui est des projets, j’en ai trois qui verront le jour prochainement dont, entre autre, un roman sur mon village Medaourouch, le village de saint Augustin et d’autres grandes célébrités, et je précise ici que j’écris par passion, je suis un simple écrivain qui ne vise pas la critique littéraire ou autre.

Entretien réalisé par Sadek DJERDI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MAÂMAR FARAH À EL EULMA(SETIF)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MAÂMAR FARAH À EL EULMA(SETIF)
» lotus...setif
» Centres de formations a travers la wilaya de Setif
» C'est la tempete d'ete a setif...
» Liste des admis au BAC 2012...Wilaya de Setif...MABROUUUUUUUUK

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thamurth Ith Yaala :: Culture :: Culture, Art, Musique, ...-
Sauter vers: