Thamurth Ith Yaala

Forum, discussion, échanges, avis des Yaalaouis.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 l'accrochage de Taourirt Yakoub

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
tiguert
Confirmé
Confirmé


Nombre de messages : 572
Age : 66
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: l'accrochage de Taourirt Yakoub   Sam 28 Mar - 23:08

il y' a 49 ans de cela, un certain 28 mars de l'année 1960.

Le village de Taourirt Yakoub se trouve à 1000 mètres du chef lieu de commune Guenzet, entre Ghodane et Timengache, il se situe à une altitude de 1100 environ, il est fixé au flanc de la montagne Adrar, sa population est estimée à 1200 âmes, en majorité installée dans les grandes villes surtout Alger. (c’est malheureux q’ aujourd’hui plusieurs maisons tombent en ruine).

Pendant la revolution toutes les maisons étaient occupées soit par les propriétaires eux même soit par les refugiés des villages voisins « Issoumar » « Tiguert Imasbahene » etc…

L’autorité Française avait procédé au regroupement des populations des villages qui se trouvent loin de Guenzet, où étaient installées l’administration et la caserne de l’armée coloniale, dans les villages limitrophe du chef lieu (genre de grands camps de concentration).

Le lundi 28 mars 1960 correspondant au 1er Chawal 1379, Ce jour là restera gravé dans les mémoires des Aith Yaala et dans l’histoire de l’Algérie indépendante.

Par manque d’information, toute la population jeûnait le 30ème jour du Ramadhan (à cette époque il n’existait aucun moyen d’information, ni journaux, ni poste radio, ni télévision).

Au levé du jour vers 6 heures du matin, l’administration coloniale (la SAS) a délégué une patrouille de soldats pour informer les populations des villages que c’est L’AID El Fitr.

Ce matin là, un groupe de Moudjahidines composé de, REGOUI ABDELHAMID, BELOUCHET MOULOUD (ATHANYERHAM RABI , gloire à nos martyrs) , se trouvait à Taourirt Yakoub en possession d’une liste et d’une grande somme d’argent pour apporter une aide financière aux familles de Prisonniers et de Moudjahidines à la veille de L’AID.
Au même moment au environ de 10 heures du matin, un autre groupe de soldats à la solde de la France originaires de Taourirt Yakoub et de Timengache, accompagnés d’une escorte, se dirigeaient vers ces villages pour rendre visite à leurs familles en ce jour de Fête.
Les enfants vêtus de leurs plus beaux habits étaient dehors. Les garçons jouaient aux soldats et aux Moudjahidines dans les vergers voisins, tandis que les filles chantaient des chants patriotiques dans les ruelles du village, c’est L’AID.
Soudain, une rafale de mitraillette retentit, les enfants couraient dans tous les sens, les plus chanceux étaient près de leur maison, les petites filles pleuraient dans les ruelles du village.
En entendant les coups de feu les parents ont accouru à la recherche de leurs enfants.
Les moudjahidines, à la fin de leur mission à Taourirt Yakoub se dirigent vers Timengache par le chemin des vergers (jardins), les soldats français qui se trouvaient à Timengache les avaient aperçus de loin au lieu dit « OULMANE », et l’un d’eux avait reconnu si Mouloud Belouchet (agé de 40 ans (il était né en 1920), il portait toujours un turban et une Gandoura blanche pour dissimuler sa tenue militaire et son arme), il tire une rafale sur lui en le blessant au bras, il était furieux il tire une deuxième rafale accompagnée d’injure et d’insulte.
Les trois Moudjahidines pour éviter un accrochage avec eux rebroussent chemin vers Taourirt Yakoub.
Au quartier général de Guenzet en entendant les deux rafales, une alerte générale fut donnée, un convoi de troupes fut dépêché vers Taourirt Yakoub et Timengache, un autre groupe avait dévalé les pentes du « Sahel » vers Ghodane (le village de Ghodane n’avait aucune route carrossable à cette époque là), en un clin d’œil le village de Taourirt Yakoub était encerclés.
Prix en étau, les deux Moudjahidines ne trouvaient aucune issue échappatoire, ils cherchaient refuge dans les maisons, celle des BOUZIDI ((AKHAM NAT BOUIMIT*) est plus sécurisée que les autres, ils se sont barricadés à l'intérieur après que si Abbelhamid (un garçon d’une vingtaine d’années blond avec des yeux bleus) eut retranché ses manches, et si Mouloud eut ôté sa goudoura blanche et l’eut jeté à (EL BAHDJA OUTH HAMMA) une femme du village qui était sur son chemin.

Les soldats français fouillent systématiquement chaque maison, ils s’étaient scindé en deux groupes, un groupe fouillaient le haut du village (AHFIR-ARAHBA) un autre groupe le bas (LHARA OUADA). Les habitants (femmes et enfants) du coté bas du village étaient regroupés dans la mosquée, ils étaient tenue en respect par deux vigiles, (les hommes s’étaient retranchés à Guenzet à l’exception d’un vieillard (si Brahim Ouamer) on l’avait mis avec les femmes et les enfants.
Un silence de mort régnait à Taourirt Yakoub, toutes les maisons fouillées étaient restées portes ouvertes, arrivée devant la maison des Bouzidi (AKHAM NAT BOUIMIT) la porte était close, après plusieurs essais d’effraction sans succès, l’officier avait ordonné de quadriller la maison suspecte.
Voulant à tout prix les capturer vivants, l’officier essayait de les convaincre de se rendre.
« Aucune réponse aucun bruit ne parvenait de la maison suspecte ».
Il avait demandé à ses soldats de monter sur le toit et de faire une ouverture. Après le déplacement de quelques tuiles, les moudjahidines aperçurent l’apparition de rayons de soleil et une tête, ils tirent plusieurs rafales, on entendait des appelles au Djihad « ALLAH OUAKBAR – AL DJIHAD FI SABIL ALLAH ». le soldat qui avait fait l’ouverture tombe comme un melon dans la cour.
L’officier essayait une deuxième fois de les convaincre en leurs disant :
- Je suis l’officier……. !
- On sait que vous êtes là !
- Vous n’avaient aucune chance de vous échapper !
- Je vous jure que vous ne serez pas tués ou torturés !
Si Mouloud qui était gradé lui avait répondu :
- Montrez-vous si vous êtes vraiment un officier !
- Montez négocier notre capitulation !
-
Personne ne sait combien ils sont à l’intérieur. (ni la population ni l’armée coloniale)
L’officier Accepte et monte sur le toit il avance à petit pas la peur au ventre. Si Abdelhamid qui était à l’affut l’avait abattu d’une rafale dès son apparition dans la lumière du trou. Son corps roule sur le toit et tombe par terre en faisant un bruit sourd. A partir de ce moment aucune négociation n’avait été engagée, on n’entendait que des coups de feu ; chaque soldat qui pointait le nez était abattu par les braves hommes qui étaient postés d’un coté et de l’autre de l’ouverture faite dans le toit (il faisait très sombre à l’intérieur, on ne voyait rien).
Le sergent qui était présent dès le début de l’opération (et qui avait remplacé l’officier abattu) avait donné l’ordre d’attaquer à la grenade.
L’accrochage avait duré environ 5 heures, de 12 heures du matin à 5 heures du soir.
A la fin des combats, une fois aucun coup de feu ne parvenait de l’intérieur, le sergent criait :
- Cessez-le feu, opération terminée !
- Débarrassez-moi tout-çà ! (les cadavres des soldats abattus).
Des témoins oculaires avaient constatés l’évacuation des corps, des deux Moudjahidines Si Mouloud et Si Abdelhamid, l’officier français et son chien, six soldats français, entre morts et blessés.


Une fois l’opération terminée.
La vieille femme, la propriétaire de la maison, que tout le monde appelle « MIMITE » se faufilait dans les ruelles et en arrivant au seuil de sa porte poussait des Youyou, des cris et des hurlements en constatant les dégâts :
« Deux chèvres tuées l’une d’elle avait un chevreau à moitié-né ; une jarre d’huile et deux COUFI éclatés déversant leurs contenant par terre où on apercevait un mélange de sang, d’huile et de grains.
Une journée de cauchemar, à Taourirt Yakoub, qui a durée une éternité d’après l’imagination de « KHLILI » Lahmar Taklit (ASSYAFU RABI).

(d’après le témoignage des villageois de Taourirt et Timenkache)


Dernière édition par tiguert le Dim 28 Mar - 20:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MissNchrea
Confirmé
Confirmé


Nombre de messages : 2148
Date d'inscription : 31/07/2008

MessageSujet: Re: l'accrochage de Taourirt Yakoub   Dim 29 Mar - 14:34

Merci Tiguert pour ces précieuses informations, on doit écrire et conserver ces écrits de notre région ...
merci encore une fois...
Gloire à nos martyrs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tiguert
Confirmé
Confirmé


Nombre de messages : 572
Age : 66
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: l'accrochage de Taourirt Yakoub   Dim 29 Mar - 22:35

SI MOULOUD BELOUCHET né en 1920 à Ighodane tombé au champ d'honneur à Taourirt Yakoub le 28 mars 1960 dans l'accrochage qui à eu lieu le jour de laid el fitr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazim
Confirmé
Confirmé


Masculin
Nombre de messages : 1087
Localisation : Alger
Emploi/loisirs : Chômeur
Humeur : Smile
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: l'accrochage de Taourirt Yakoub   Lun 30 Mar - 13:38

gloire aux martyrs

_________________
Nazim
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elghodan
Invité



MessageSujet: félicitations   Jeu 20 Aoû - 14:03

Bonjour,


Je suis un nouveau membre de ce forum, je tien à vous féliciter pour cet article très précieux.
Revenir en haut Aller en bas
tikka
V.I.P.
V.I.P.


Masculin
Nombre de messages : 6081
Age : 55
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: l'accrochage de Taourirt Yakoub   Jeu 20 Aoû - 14:36

Elghodan a écrit:
Bonjour,


Je suis un nouveau membre de ce forum, je tien à vous féliciter pour cet article très précieux.
Re bonjour,cousin.....et merci pour ton inscription au forum.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tiguert
Confirmé
Confirmé


Nombre de messages : 572
Age : 66
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: l'accrochage de Taourirt Yakoub   Jeu 20 Aoû - 22:38

SI MOULOUD est tombé au champs d'honneur en compagnie de SI ABDELHAMID REGOUI de Timenkache[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
omario
Confirmé
Confirmé


Masculin
Nombre de messages : 328
Age : 30
Humeur : bien
Date d'inscription : 18/08/2009

MessageSujet: Re: l'accrochage de Taourirt Yakoub   Ven 21 Aoû - 0:22

merci tiguert pour ces information et photos des héros de notre région
je suis fier d'appartenir à ith yaala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MissNchrea
Confirmé
Confirmé


Nombre de messages : 2148
Date d'inscription : 31/07/2008

MessageSujet: Re: l'accrochage de Taourirt Yakoub   Ven 21 Aoû - 0:26

rabbi yerhamhoum ou yerhammm echouhadas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nada
Confirmé
Confirmé


Féminin
Nombre de messages : 125
Age : 44
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: l'accrochage de Taourirt Yakoub   Ven 21 Aoû - 1:35

houm essabikoun wa hna ilahikoun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUENZETIEN
Confirmé
Confirmé


Masculin
Nombre de messages : 180
Age : 51
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: l'accrochage de Taourirt Yakoub   Mar 25 Aoû - 19:02

Les grands hommes sont plus grands que nature dans le souvenir. Ce que nous voyons en eux, c'est à la fois le meilleur d'eux et le meilleur de nous.


Moi j'ai eu la version originale de cet accrochage de la bouche de ma tante thabouyoumite (la propriétaire de la maison )

De valeureux hommes et femmes se sont sacrifiés pour que vive l’Algérie libre et indépendante.
Merci tiguert pour cet article . Le souvenir qu'on transmet est la meilleure façon de lutter contre
l'oubli . j'estime que l'histoire n'a qu'une raison et qu'une manière d'être : c'est d'être connue.

Gloire à nos martyrs

GUENZETIEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tiguert
Confirmé
Confirmé


Nombre de messages : 572
Age : 66
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: l'accrochage de Taourirt Yakoub   Sam 20 Mar - 11:09

INVITATION
les associations des villages de, taourirt yakoub, timenkache et ghodane en collaboration avec l'APC et la Daira de Guenzet, vous invitent, le samedi 27 mars 2010, à participer à la célebration du 50 ème aniversaire de la bataille de taourirt yakoub.
soyez nombreux et soyez les bienvenus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tikka
V.I.P.
V.I.P.


Masculin
Nombre de messages : 6081
Age : 55
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: l'accrochage de Taourirt Yakoub   Sam 20 Mar - 11:50

Merci pour cette louable initiative...et merci pour l'invitation.

_________________
Montage bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abehri
Confirmé
Confirmé


Masculin
Nombre de messages : 399
Localisation : de là-bas
Emploi/loisirs : Tout.
Humeur : Comme les 4 saisons
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: l'accrochage de Taourirt Yakoub   Lun 22 Mar - 1:12

-Je me rappelle de cette accrochage de Thaourirth-Yakoub alors que j'étais enfant 14 ans environ.Alors que nous étions á Louta Nessouk où nous fréquentions l'école primaire en même temps école d'apprentissage (Ajustage et Menuiserie) á qui se rapelle.Personnellement,j'ai vu auparavant une jeep et quelques camions quitter la caserne des "Dragons" mais alors á toute vitesse.Ne sachant ce qui se passe,sauf en me disant aaah c'est la guerre.Un moment plutard,j'avais entendu des coups de feu,justement de Taourirth-Yakoub située en face.En même temps des harkis de la caserne "Harka 424" comme elle s'appelle accouraient,munis de leurs armes,dont un chaussé de pantoufles avec entre les mains un FM 24 qui profe´rait des injures de toutes sortes.Ils voulaient sans doute rejoindre le lieu de l'accrochage á pieds,pour récolter peut-être quelques éloges de leurs maîtres les officiers francais.Cet accrochage a duré peut-être 1 heure - 2 heures?Je ne sais plus.Mais ce qui s'est raconté á l'époque c'est qu'un capitaine qui était monté sur le toît de la pièce(Thaghorfets) oú se trouvaient les 2 moudjahidines,car il y en avaient deux,pour enlever quelques tuiles et jeter une grenade á l'intérieur,tout en criant "rendez-vous-rendez-vous! L'un des moudjahidine,toujours selon les dires de l'époque lui répondait "oui mon capitaine" tout en le guettant,sachant qu'il était sur le toît.Il lui tira de dessus et il dégringola du toît et tomba au balcon,mais on disait aussi qu'un pieux (Iguig) lui transperca le ventre (Allahou a3lem) mais tout de même,les 2 moudjahidine y laissèrent leurs vies dans la pièces même oú ils étaient,suite á un jet de grenade.J'avais les noms,mais plus maintenant 1959 je crois? Enfin quelqu'uns de plus informé que moi peut bien compléter ce récit en apportant un complément.Allah yerhem Echouhada et vive l'Algérie.á bientôt ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tikka
V.I.P.
V.I.P.


Masculin
Nombre de messages : 6081
Age : 55
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: l'accrochage de Taourirt Yakoub   Lun 22 Mar - 10:54

Merci Mr Thijets45....pour ce brillant témoignage au sujet de l'accrochage de Thaourirth Yacoub.....En mon nom personnel et de toute la compagnie du forum, nous vous demandons aide et collaboration sur ce forum......
C'est avec un grand plaisir de vous lire Mr Thijets45...à très bientôt. Bonne journée.


_________________
Montage bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abehri
Confirmé
Confirmé


Masculin
Nombre de messages : 399
Localisation : de là-bas
Emploi/loisirs : Tout.
Humeur : Comme les 4 saisons
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: l'accrochage de Taourirt Yakoub   Lun 22 Mar - 18:04

En regardant l'heure á laquelle vous avez écrit ce message,j'ai su que vous êtes matinal Mr tikka.J'apporterais mon concours selon mes possibilités et mes capacités intellectuelles et surtout ce que ma mémoire peut "offrir" á l'histoire,car vu le chemin dur,très dur même que j'ai traversé depuis.Des trous se sont creusés,comme un nid d'abeilles et je ne sais dans quelle alvéole se trouve tel ou tel évènement vécu ou provenant des "Oui-dire" (excusez moi,je n'ai pas de "i" trema) pour OUI-DIRE.Vous n'avez pas à me remercier,car tout le plaisir est pour moi de communiquer avec des gens comme vous et tous ceux qui participent á ce forum.J'aime Thamourth comme vous dites et vive Ith-Yaâla.À bientôt,Inchallah.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tiguert
Confirmé
Confirmé


Nombre de messages : 572
Age : 66
Date d'inscription : 20/02/2009

MessageSujet: Re: l'accrochage de Taourirt Yakoub   Mer 24 Mar - 19:57

article "el watan" du 24/03/2010

Taourit Yakoub : 50 ans après une bataille mémorable

L’Association Guenzet Nath Yala et les associations des villages d’Ighoudan et Bouaâdalten, ainsi que celles de Timenkach et Taourirt Yakoub, commémorent, sous le patronage de la kasma des moudjahidine et de l’APC de Guenzet (Sétif), le 50e anniversaire de la bataille de Taourirt Yakoub (28 mars 1960 - 28 mars 2010), où sont tombés au champ d’honneur les deux martyrs : Mouloud Belouchat et Abdelhamid Regoui . Cette commémoration qui aura lieu le samedi 27 mars prochain à Guenzet (Sétif) vise à rendre hommage aux martyrs de la Révolution nationale, qui n’ont pas hésité à donner leurs vies pour que vive leur pays libre et indépendant. Mouloud Belouchat et Abdelhamid Regoui sont parmi les martyrs qui, tôt, ont rejoint les rangs de l’Armée de libération nationale dans la Wilaya historique III.
Il est à noter que la visite de la délégation de l’ALN, sous le commandement du colonel Amirouche et de Krim Belkacem à cette région a eu un grand impact sur des dizaines de jeunes qui ont rejoint l’armée révolutionnaire, dont Mouloud Belouchat et Abdelhamid Regoui. Cette commémoration connaîtra des témoignages vivant des moudjahidine encore en vie, et qui mettront en lumière les exploits héroïques de Belouchat et Regoui et les différentes étapes révolutionnaires qu’a connues la région durant la lutte de libération nationale. Dans ce cadre, un riche programme a été arrêté, il se décline comme suit : ¬ Recueillement au cimetière des chouhada de Guenzet ¬ Dépôt d’une gerbe de fleurs au champ de bataille de Taourirt Yakoub où sont tombés les martyrs Mouloud Belouchat et Abdelhamid Regoui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaled_Oubraham
Confirmé
Confirmé


Nombre de messages : 200
Date d'inscription : 25/08/2012

MessageSujet: Précisions    Dim 26 Aoû - 10:42

Dans son poste notre ami Tiguert a certainement involontairement glissé certaines imprécisions qu’il faut dans un souci de vérité je crois rétablir.
D’abord géographiquement Thaourirt Yakoub est situé dans le prolongement de Thimenkache et Ighodane en allant vers Guenzet et non entre ces 2 villages .
Et puis beaucoup parmi les fils d’Aith Yala confondent encore les villages différents mais mitoyens de Ighoudhane et BOUAADHELTSEN au point de déformer l’histoire pour le cas en affirmant par exemple que le héros de la révolution BELOUCHAT MOULOUD est né à Ighoudhane alors qu’il est né à BOUAADHELTSEN ,l’emplacement de sa maison y est encore(l’armée coloniale n’a laissé aucune trace de cette maison en la détruisant complètement et en déplaçant les matériaux pierre par pierre .Rendons donc à César ce qui lui appartient. Quand aux autres incohérences du récit ,je laisse à l’auteur le soin de les revisiter. Merci quand même du témoignage



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tikka
V.I.P.
V.I.P.


Masculin
Nombre de messages : 6081
Age : 55
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: l'accrochage de Taourirt Yakoub   Dim 26 Aoû - 14:32

Bienvenu Khaled_Oubraham.
Aller encore un effort pour bien immortaliser cet évènement,Mr Tiguert(que je salut par l'occasion)a fait de "son mieux "pour décrire l'accrochage (que moi même j'ai découvert pour la première fois a travers ce forum et même le nom du village BOUAADHELTSEN)...s'agissant des incohérences du récit il me parait que vous êtes bien situe pour en dire plus a Khaled... Personnellement je serai ravit de vous lire...Bien amicalement et bonne journée...

_________________
Montage bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rima
Cordon Bleu
Cordon Bleu


Nombre de messages : 1283
Date d'inscription : 09/07/2008

MessageSujet: Re: l'accrochage de Taourirt Yakoub   Dim 26 Aoû - 15:33


Bonjour Khaled_Oubraham, bienvenu au forum .

Je pense que le mot "deformer " l histoire est bien exagéré vu que Bouadelten se trouve à quelques mètres seulement de ighouden !!
je pense que Bouaadelten n est pas un village .... constitué de quelques maisons à peine à l 'écart de l'ensemble des habitations de ighouden .

Pour les incohérence constatés dans le message de Tiguert , c'est à vous de les signaler et nous éclairer...


_________________
No plain , no explain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaled_Oubraham
Confirmé
Confirmé


Nombre de messages : 200
Date d'inscription : 25/08/2012

MessageSujet: Réponse à ( l'accrochage de Taourirt Yakoub)   Dim 26 Aoû - 17:28

Bonjour mes amis,
Les précisions qui s'imposent doivent etre apportés par l'auteur lui meme, quand à moi je ne peux que soulever des questions.
1.L'auteur nous parle de 3 moudjahidines,mais n'en cite nominement que 2
2.IL décrit le jeune si Abbelhamid comme un blond aux yeux bleus,alors que sur la photos qui vient juste après rien de tout cela
3.je ne comprends pas comment un groupe de soldats se fait escorter et par qui?
4.Le nombre de soldats convergeant vers Taourit Yacob au meme moment soulève des questions.
Quand à l'histoire sans etre un spécialiste je pense que l’exactitude des lieux et la fidélité des récits ne sont pas un détail...
Enfin affirmer que BOUAADHELTSEN n'est pas un village est tout simplement de l'ignorance ou à l'extreme un déni.Un village se definit dans nos contrées principalement par l'existence d'un Djamaa(mosquée) et d'une Djemaa(assemblée locale) ce qui la distingue de Ighodane,les 2 villages etant séparés par un cours d'eau( Ighzar) et puis le nombre de maisons le formant est du meme ordre de grandeur que Ighodane.Visitez le si vous ne l'avez jamais, le peu de gens qui y sont encore établis vous acceuilleront avec loie j'en suis sur. Enfin je renouvelle mes félicitations à l'auteur du récit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaled_Oubraham
Confirmé
Confirmé


Nombre de messages : 200
Date d'inscription : 25/08/2012

MessageSujet: Re: l'accrochage de Taourirt Yakoub   Lun 27 Aoû - 6:20

RIMA Bonjour,
Affirmer que BOUAADHELTSEN n'est pas un village est tout simplement de l'ignorance ou à l'extrême un déni. Un village se définit dans nos contrées principalement par l'existence d'un Djamaa (mosquée) et d'une Djemaa (assemblée locale) ce qui le distingue de Ighodane,les 2 villages étant séparés par un cours d'eau( Ighzar) et puis le nombre de maisons le formant est au moins du même ordre de grandeur que Ighodane.
A cela il faut ajouter qu’il a son propre cimetière et surtout sa propre association.Le village fonctionne indépendamment de Ighodane.Tout ce qui a été réalisé dans ce village est l’œuvre de ces propres enfants(chemins carrossables le reliant d’une part à Ighodane et d’autre part à Thimenkache, bâche et réseau d’alimentation en eau potable, opérations d’intérêt commun et autres).Notons enfin que ce village a donné à l’Algérie 9 de ces meilleurs enfants et parmi eux Mouloud Belouchat.Bien amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tikka
V.I.P.
V.I.P.


Masculin
Nombre de messages : 6081
Age : 55
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: l'accrochage de Taourirt Yakoub   Lun 27 Aoû - 13:27

Content de vous lire Khaled...tout en espérant que vous seriez un membre actif pour très bien faire connaitre le village BOUAADHELTSEN et le faire sortir de l'anonymat...et s'il y a d'autres natifs de ce village ils sont toujours les bienvenus au forum et vous êtes chez vous...Merci et très belle journée...

_________________
Montage bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rima
Cordon Bleu
Cordon Bleu


Nombre de messages : 1283
Date d'inscription : 09/07/2008

MessageSujet: Re: l'accrochage de Taourirt Yakoub   Lun 27 Aoû - 13:58


BOnjour ,

On tout cas si c'est un village à part entière on entend rarement parler

c'est l'occasion de le faire connaitre et on se réjouis d'apprendre un peu plus sur la région .
des photos de ce village surtout une vue d'ensemble des village thimenqache , taourirt, ighouden et bouadelten pour bien les situer les uns par rapport aux autres , seront les bienvenues.

Pour le texte de tiguert , ils parlent de deux moudjahidines allah yerhamhoum et on connait leurs noms complets, dans une seule phrase il ya une erreur je pense on employant le mot : trois .
Merci pour les messages et on espère apprendre plus surtout concernant Bouaadelten




_________________
No plain , no explain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaled_Oubraham
Confirmé
Confirmé


Nombre de messages : 200
Date d'inscription : 25/08/2012

MessageSujet: Re: l'accrochage de Taourirt Yakoub   Lun 27 Aoû - 14:35

Re bonjour,
La phrase suivante est extraite du texte"Les trois Moudjahidines pour éviter un accrochage avec eux rebroussent chemin vers Taourirt Yakoub.".
Quand à Bouadheltsen vous avez raison beaucoup l'appelent Ighudane,meme ses fils parfois, surement pour eviter les questions supplémentaires.A l'occasion je posterais des photos et des vidéos, pour l'instant je n'ai que quelques photos privés qui ne donnent pas une vue d'ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'accrochage de Taourirt Yakoub   Aujourd'hui à 4:53

Revenir en haut Aller en bas
 
l'accrochage de Taourirt Yakoub
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» l'accrochage de Taourirt Yakoub
» A notre ami tiguert...Taourirt Yakoub
» commémoration de la bataille de Taourirt Yakoub
» Ighil Lekhmis...
» Histoire de yala....et la region...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thamurth Ith Yaala :: Histoire :: Histoire n'Ith Yaala-
Sauter vers: