Thamurth Ith Yaala

Forum, discussion, échanges, avis des Yaalaouis.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 contes...kabyles..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tikka
V.I.P.
V.I.P.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6080
Age : 56
Localisation : Setif
Emploi/loisirs : Gestion/nature
Humeur : Idhourar i dh'al3amriw...
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: contes...kabyles..   Ven 18 Juil - 13:24

INISSI DEGS IMENSI ..Le hérisson est un animal représentant la ruse dans la tradition berbère.




C’est
dire que son intelligence dépasse toutes les intelligences. En berbère,
on l’appelle inissi et on dit : « Inissi degs imensi » (le hérisson
fournit un bon repas), mais l’animal ne se laisse pas prendre avec
facilité...


Bien que malin, le hérisson ne fait pas le mal pour le
maI : on le montre même aidant son prochain. Au contraire, ce sont les
autres, et en premier l’homme, qui se montrent ingrats envers lui.


On rapporte, à ce propos, qu’un paysan, rentrant chez
lui, trouve sur la route un serpent gelé par le froid : « Le pauvre, se
dit-il, s’il reste là il risque de mourir ! ». Il le prend et le met
dans le capuchon de son burnous. Et voilà qu’en cours de route le
serpent, réchauffé, reprend vie. Il sort du capuchon, s’enroule autour
du cou de l’homme et se met à serrer. « Hola, crie l’homme, que fais-tu
là ?


Je veux t’étouffer puis te dévorer, dit le serpent !


C’est
ainsi que tu rends le mal pour le bien ? Je t’ai trouvé en partie gelé,
je t’ai mis dans mon capuchon pour te réchauffer et tu veux me tuer !


Je ne t’ai rien demandé », dit le serpent ! Et il se met à serrer plus fort le cou du malheureux.


« Je demande le droit de porter l’affaire devant la justice ! dit l’homme.


Soit, dit le serpent, demandons l’arbitrage du premier venu ! »


Or c’est un hérisson qu’ils rencontrent en premier. On
lui soumet le différend. « Qu’en penses-tu ? », demande le serpent. Le
hérisson, qui a compris tout de suite de quoi il s’agit, s’exclame :
« Pas de justice en l’air, descends du cou de cet homme, chacun des
adversaires défendra sa position et je jugerai ! » Le serpent descend.
Aussitôt le hérisson s’écrie : « Vite, tue-le ! » L’homme frappe le
reptile de sa canne, lui brisant la tête. Le hérisson, lui, est déjà
parti. « Ah ! se dit l’homme, voilà le repas de mes enfants qui m’a
glissé entre les mains ! »


Mohand Akli Hadadou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
contes...kabyles..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» contes...kabyles..
» Comment sont les gens?
» LES ARBRES ET L'OLIVIER...
» Lunja n teriel conte kabyle
» Robes Kabyles.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thamurth Ith Yaala :: Culture :: contes berbères (Timuchuha)-
Sauter vers: